ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Crawl : l'équipe a-t-elle utilisé des vrais crocodiles ?

Crawl : l'équipe a-t-elle utilisé des vrais crocodiles ?

L'ancien petit prodige français Alexandre Aja continue son petit bonhomme de chemin et travaille désormais du côté du continent américain. Son dernier essai, "Crawl", est un moment de cinéma très efficace qui délivre sa dose de tension.

Alexandre Aja s'est fait connaître rapidement à ses débuts avec Haute Tension, juste après le boiteux mais ambitieux Furia. Ce film d'horreur sanglant, nerveux et rondement mené prouvait que le garçon avait de l'avenir dans le genre. Hollywood l'a remarqué et il a vite été récupéré pour mener le remake de La Colline a des yeux. Depuis, il tourne régulièrement là-bas et a sorti l'année dernière Crawl. Une petite péloche au postulat de base modeste : alors qu'une tempête violente s'abat sur la Floride, Haley passe outre les recommandations d'évacuation pour se rendre au domicile de son père et le découvre blessé au sous-sol avec des alligators qui se sont incrustés dans la maison avec l'inondation. Ils vont devoir se battre ensemble pour sortir d'ici en vie.

Des vrais crocodiles ou pas sur le tournage de Crawl ?

Avec un budget de 17 millions de dollars, Alexandre Aja avait des moyens mais on parle là d'un budget assez petit dans le système américain. Crawl n'a pas peur de montrer ses bestioles mais est-ce que des vrais ont été conviés sur le tournage pour certains plans ? On le sait, tourner avec des animaux n'est jamais facile, encore plus lorsqu'ils ont cette dangerosité. Les effets visuels permettant de tout faire de nos jours, c'est fort logiquement qu'aucun vrai crocodile n'a côtoyé l'équipe. Mais Alexandre Aja ne voulait pas que les animaux soient trop irréalistes ou gros (comme dans Lake Placid). Le comportement des alligators a été étudié et c'est ensuite via une reconstitution numérique qu'ils sont nés. Tout ça a d'ailleurs un coût et le budget a vite fait d'être absorbé par cette partie.

Crawl samedi 28 mars sur Canal+ : l'équipe a-t-elle utilisé des vrais crocodiles ?

En complément, quelques animatroniques ont été utilisées sur plateau pour une poignée de plans de Crawl. Et pour aider les acteurs à visualiser où se situaient les crocodiles dans les plans, des membres de l'équipe déguisés en costume vert se sont chargés de simuler les déplacements des animaux. Ils ont ensuite été remplacés en post-production.

Tout cela n'est jamais une entrave pour maintenir la pression que veut instaurer Crawl. Alexandre Aja livre un exercice solide au niveau de la mise en scène, avec des affrontements réussis entre les humains et les crocodiles. Ce film sent bon le cinéma des années 80, où on fabriquait encore des petites séries B sans prétention qui ne se foutaient jamais des spectateurs. Aucune raison donc de bouder Crawl.