MENU
Accueil > News > Cinéma > Death Note : Adam Wingard supprime son compte Twitter après des menaces

Death Note : Adam Wingard supprime son compte Twitter après des menaces

L’adaptation américaine du manga Death Note made in Netflix aura décidément beaucoup fait parler d’elle, et pas forcément pour les bonnes raisons. Après avoir reçu des menaces de mort, le réalisateur Adam Wingard a pris la décision de fermer son compte Twitter.

S’attaquer à un manga aussi populaire que Death Note n’était pas chose aisée, mais Adam Wingard était loin de se douter de l’animosité qu’allait provoquer son film chez les plus fervents admirateurs de l’oeuvre originelle.

Alors qu’il avouait il y a quelques semaines avoir reçu des menaces depuis l’annonce de son projet d’adaptation, les choses se sont subitement accélérées ces derniers jours.

Agacé par le comportement très violent de certains internautes, Adam Wingard a tout simplement décidé de supprimer son compte Twitter, sans prévenir.

Le 26 août dernier, le réalisateur avait déclaré que les mauvaises critiques étaient très différentes des insultes gratuites reçues sur les réseaux sociaux.

Il semble effectivement important de rappeler que c’est une chose de ne pas apprécier un film pour des raisons artistiques, et que ça en est une autre d’agresser verbalement un artiste sur Internet.

Certains internautes n’ont semble-t-il pas encore fait la différence, et sont allés beaucoup trop loin dans leur comportement.

Nous espérons vivement que Adam Wingard saura rapidement retrouver le chemin des réseaux sociaux et que cette histoire ne deviendra qu’un mauvais souvenir.

On rappelle que Death Note suit un lycéen (Light Turner) qui trouve un carnet doté d’un pouvoir surnaturel : quiconque le possède condamne à mort ceux dont il y inscrit le nom en pensant à leur visage. Enivré par un sentiment de toute-puissance quasi divine, le jeune homme se met à faire mourir tous ceux qu’il juge indignes de vivre.

Dans les rôles principaux on retrouve Nat Wolff (La face cachée de margo) dans la peau de Light, Margaret Qualley dans celui de Mia Sutton, Keith Stanfield interprète L et Willem Dafoe prête sa voix au Dieu de la Mort Ryûk.

Le film est toujours disponible sur Netflix.

Un premier extrait :

Chloé Valmary (14 septembre 2017)

Voir aussi

Frankie : je suis venir te dire que je m’en vais

AVIS / CRITIQUE FILM. Frankie est une star de cinéma atteinte d'un cancer incurable, qui s'entoure de ses proches en organisant des vacances au Portugal. Avec Isabelle Huppert à l'affiche, on ne s'attendait pas à un mélo tire-larmes ; bingo, il s'agit d'un récit doux-amer, qui, contrairement à ce que son sujet laisse présager, est loin d'être morbide. Présenté en compétition au 72e Festival de Cannes, Frankie d'Ira Sachs sortira dans les salles françaises le 28 août.

Exprimez vous !

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis