ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Deathstroke : des révélations sur le film abandonné

Ne jamais dire jamais

Deathstroke : des révélations sur le film abandonné

Les fans ont compris que le film solo sur Deathstroke a été abandonné et qu'ils risquent de ne jamais revoir Joe Manganiello s'illustrer dans le costume. L'acteur revient sur les raisons de cet abandon et évoque ce que le personnage aurait pu faire dans le DCEU.

Deathstroke : pas de film en solo pour lui

Quand tout roule avec fluidité chez Marvel et Disney, l'impression laissée par DC et Warner respire moins la sérénité. Leur univers étendu souffre depuis des années d'une instabilité chronique qui l'empêche de déployer tout son potentiel. Il existe pourtant une matière incroyable à exploiter dans les comics DC mais encore faut-il avoir une vision claire et définie pour parvenir à le faire. Tout ce que n'a pas Warner, avec quelques polémiques et casseroles à la clé. On ne compte plus les projets avortés ou chamboulés pour des raisons diverses et variées. Le projet de film solo avorté sur Deathstroke est ainsi un énorme regret.

Le personnage a été introduit de manière expéditive dans Justice League avec une scène post-générique durant laquelle il est apparu face à Lex Luthor (Jesse Eisenberg). Un teasing très bref, pour nous signaler qu'il faudrait compter sur lui par la suite. Joe Manganiello devait porter le costume dans le DCEU et en particulier dans un film solo qu'aurait pu diriger Gareth Evans. Le réalisateur des deux The Raid qui injecte son style dans une adaptation tirée de comics ? La promesse était divine. Le projet ne s'est pas monté et, pire, Deathstroke a semblé totalement passer à la trappe. Il faut attendre 2021 et la Snyder's cut de Justice League pour qu'il ait le droit à une apparition plus conséquente.

Joe Manganiello lâche des révélations

Joe Manganiello est revenu dernièrement chez The Hollywood Reporter sur le cas de Deathstroke. Son introduction dans Justice League devait le mener à en faire le méchant de The Batman dirigé par Ben Affleck. Il explique lors d'un passage dans le podcast Happy Sad Confused que le réalisateur voulait s'inspirer du jeu Batman: Arkham Origins pour les scènes d'action. Sauf que six mois après la sortie de Justice League, il a reçu un coup de téléphone pour lui notifier que le projet ne se ferait pas sous cette forme. Pas de quoi décourager l'acteur, qui tient à porter le personnage. Il va donc se lancer lui-même dans l'élaboration d'un traitement pour une origin story. C'est aussi lui qui va approcher Gareth Evans pour lui demander de le rejoindre. Choix qui n'a pas forcément plu au studio et aucun accord n'a jamais été signé.

Zack Snyder's Justice League
Deathstroke (Joe Manganiello) - Zack Snyder's Justice League ©Warner Bros.

Le temps passe et rien ne bouge. Le projet tombe pour de bon à l'eau quand Warner effectue des changements en interne. Walter Hamada prend la tête du studio en 2018 et cette intronisation porte le coup de grâce à Deathstroke :

Quand la tempête s'est calmée, ça n'a pas été vu comme une priorité de faire un film à 40 millions de dollars sur les origines d'un méchant.

Des propos qui font sourire aujourd'hui, car un certain Joker a justement fait la même chose, pour un budget un peu supérieur (55 millions de dollars) et a remporté pas moins de 1 milliard de dollars au box-office mondial. Attention cependant à ne pas hisser Deathstroke au même niveau de popularité que celui du méchant le plus célèbre de l'univers Batman. Mais c'est une preuve que les "mauvais" personnages peuvent intéresser le public.

Un retour envisagé dans le Suicide Squad

Joe Manganiello révèle aussi qu'il aurait pu reprendre le costume dans Suicide Squad 2. Avant que James Gunn ne soit recruté pour signer le second film, "cinq ou six versions" du scénario ont existé avec ce méchant inclus dans l'équipe. Son implication n'a pas été retenue quand le projet a pris une autre tournure avec l'arrivée du réalisateur. Les chances de revoir Deathstroke sont donc toujours aussi faibles. Son interprète continue d'exprimer son envie pour que cela arrive mais l'état-major de Warner n'a pas l'air de vouloir répondre à son attente. Mais si un projet Dark Justice League a pu officiellement se lancer, rien n'est perdu pour Deathstroke.

 

Voir aussi

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Grand film de René Clément, "Jeux interdits" révéla Brigitte Fossey alors qu'elle n'était qu'une enfant. Sur le tournage, ce n'était pas toujours facile de lui faire exprimer certaines émotions. Pour la scène finale, le réalisateur opta pour une méthode qui aurait pu la traumatiser.