Disney : le personnage de Mickey Mouse pourrait tomber dans le domaine public

La souris libre de droits

Disney : le personnage de Mickey Mouse pourrait tomber dans le domaine public

Dans moins de deux ans, le 1er janvier 2024, le personnage de Mickey Mouse tombera dans le domaine public. 95 ans après la création de la petite souris (1928), Disney n'aura plus son exclusivité. Comment le studio va-t-il réagir ?

Le Bateau à vapeur de Willie

1928 a été une année charnière pour Hollywood puisque c'est la date à laquelle Walt Disney et Ub Iwerks ont créé le célèbre Mickey Mouse. En effet, c'est avec le court-métrage d'animation Le Bateau à vapeur de Willie (Steamboat Willie en version originale) qu'on découvrait pour la première fois la petite souris. Un film dans lequel Mickey ressemblait déjà comme deux gouttes d'eau au personnage qu'on connaît aujourd'hui, à un détail prêt : Mickey portait un chapeau.

Mickey - Le Bateau à vapeur de Willie
Mickey Mouse - Le Bateau à vapeur de Willie ©Disney

Le petit film, qui dure moins de 10 minutes, raconte le quotidien de Mickey et Pat qui travaillent sur un bateau de marchandises. Ils entreprennent alors un voyage mouvementé sur une rivière agitée avec Minnie comme unique passager. Le court-métrage est disponible sur Disney+.

Mickey bientôt dans le domaine public

Si on parle de ce court-métrage, c'est parce que dans moins de deux ans, le 1er janvier 2024, Le Bateau à vapeur de Willie tombera dans le domaine public, et Mickey avec lui. Disney ne pourra alors plus empêcher d'autres artistes, studios ou sociétés d'utiliser Mickey comme bon leur semble en vertu de la loi américaine sur la protection des droits d'auteur. Par le passé, Disney a déjà exercé des pressions contre l’administration américaine pour modifier cette loi, avec succès.

Les choses peuvent donc encore changer. Et Disney va tout mettre en œuvre pour faire de nouvelles pressions. En 1928, la loi sur la durée du droit d'auteur aux États-Unis était de 56 ans. Dans les années 1970, Disney et d'autres studios ont fait pression pour que la loi soit modifiée. La protection a alors été étendue à 75 ans. Puis, dans les années 1990, rebelote. Là encore, la loi a été changée pour une protection s'étalant sur 95 ans. En fait, à chaque fois que Disney ou d'autres grandes firmes s'apprêtent à perdre les droits d'auteur de certaines œuvres ou de certains personnages, ce débat revient sur le tapis.

Mickey
Mickey Mouse ©Disney

Compte tenu de l'importance de Mickey, Disney ne devrait rien lâcher jusqu'à avoir gain de cause. À voir si l'administration américaine est prête à donner un délai supplémentaire à la protection des droits d'auteur. 95 ans est déjà une durée très importante. Dès lors, une œuvre ne peut que survivre à son auteur. Et ainsi devenir le trésor d'empires cinématographiques et de méga-sociétés. Est-ce réellement une bonne solution ? On vous laisse en juger.

En tout cas, Mickey ne serait pas le premier personnage de Disney à entrer dans le domaine public. Il y a peu, Winnie l'Ourson a eu le même destin et est devenu libre de droits. Ce qui a par exemple permis à Rhys Frake-Waterfield d'utiliser l'image du gentil petit ourson pour son film d'horreur Winnie the Pooh : Blood and Honey. Comme quoi, le domaine public peut permettre à des artistes de réinventer des œuvres et des personnages de manière inédite ! D'autres personnages iconiques pourraient prochainement tomber dans le domaine public si la loi n'est pas modifiée. C'est par exemple le cas de nombreux super-héros comme Batman (1939) et Superman (1932).

 

Voir aussi

Amanda Seyfried regrette profondément les scènes de nu de son début de carrière

Amanda Seyfried regrette profondément les scènes de nu de son début de carrière

Révélée très jeune grâce à des films comme "Lolita malgré moi" et "Alpha Dog" ainsi que la série "Veronica Mars", Amanda Seyfried garde des souvenirs compliqués de son début de carrière.