ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Dragon's Lair : Ryan Reynolds dans l'adaptation Netflix du jeu vidéo ?

Dragon's Lair : Ryan Reynolds dans l'adaptation Netflix du jeu vidéo ?

Netflix s'attaque à un nouveau projet ambitieux : adapter le jeu "Dragon's Lair" en prise de vues réelles. Un pari risqué pour lequel la plateforme tient à s'assurer un casting béton. C'est ainsi Ryan Reynolds qui devrait endosser le premier rôle.

Selon Deadline, l'acteur Ryan Reynolds, tête d'affiche des déjantés Deadpool, serait en pourparlers avec Netflix dans le cadre d'un nouveau projet. La plateforme est en effet en train d'adapter un jeu vidéo ultra populaire dans les années 1980 : Dragon's Lair !

Il faut sauver sa dulcinée

Pour ceux qui ne connaissent pas, la franchise Dragons's Lair a vu le jour en 1983. Le jeu était alors destiné aux salles d'arcades. Le joueur devient le téméraire Dirk, un vaillant paladin aussi appelé le "chevalier aux mille morts". Ce dernier est lancé dans une quête bien périlleuse. Le héros doit en effet sauver la princesse Daphne des griffes du terrible dragon Singe tout en prenant garde à un mage malintentionné... Il n'en fallait pas plus pour convaincre les joueurs.

A sa sortie, Dragon’s Lair a donc tout de suite fait l'unanimité. Grâce à ses visuels, sa colorimétrie et sa vivacité, il s'est vite démarqué des habituels jeux d'arcades de l'époque. On a notamment pu le voir dans l'une des séries phares de Netflix : Stranger Things, récit fantastique ancré dans la période de sortie du jeu.

La plateforme avait vraiment envie de mettre la main sur les droits de Dragon's Lair. Elle y travaille depuis plus d’un an... Netflix proposera donc une adaptation en live-action dans laquelle Ryan Reynolds devrait tenir le premier rôle. Le comédien pourrait aussi être producteur de l'oeuvre. A l'écriture, on retrouvera Dan et Kevin Hageman, qui ont tous deux œuvré sur Lego The Movie. Le créateur de Dragon’s Lair et accessoirement célèbre animateur chez Disney, Don Bluth, sera également de la partie en tant que producteur du film. Ce dernier avait d’ailleurs tenté, il y a quelques années, de faire revivre sa création au cinéma, mais sans succès.