Dune : il fallait plus de 7h pour maquiller le Baron chaque jour

Un travail dantesque

Dune : il fallait plus de 7h pour maquiller le Baron chaque jour

« Dune » est enfin dans les salles obscures. Sans surprise, le film de Denis Villeneuve est reçu avec les honneurs. Pour incarner le Baron Harkonnen, le comédien Stellan Skarsgard a fait face à des défis techniques importants : plus de 7h de maquillage par jour !

Dune : la nouvelle adaptation fait du bruit

À la base, Dune est un roman de science-fiction écrit par Frank Herbert en 1965. Énorme classique du genre, le livre a été une première fois adaptée en 1983 par David Lynch. Mais à cette époque, le long-métrage rencontre d'énormes difficultés de production. L’œuvre n'est pas forcément très bien reçue par les critiques, mais surtout, c'est un énorme échec financier. Avec un budget de 40 millions de dollars, Dune n'en rapporte que 31 millions au box-office.

Dune
Dune ©Warner Bros

Il faut ainsi attendre 2021 pour voir le chef-d’œuvre de Frank Herbert une nouvelle fois adaptée sur grand écran. Cette fois, c'est le réalisateur québécois Denis Villeneuve qui se charge de mettre en scène cette prouesse. Pour l'occasion, il s'entoure d'un casting hallucinant notamment composé de Timothée Chalamet, Jason Momoa, Rebecca Ferguson, Oscar Isaac, Zendaya, Josh Brolin ou encore Javier Bardem. L’œuvre de Denis Villeneuve a été merveilleusement bien reçue par les critiques professionnelles comme les spectateurs.

La transformation impressionnante de Stellan Skarsgard

Parmi les nombreux acteurs hollywoodiens à faire partie de la distribution, il y a également Stellan Skarsgard. Ce dernier incarne le terrible et repoussant Baron Harkonnen. Un rôle qui demande énormément d'efforts techniques et psychologiques. Pour incarner le sordide Baron, le comédien suédois a d'abord relu le roman de Frank Herbert. Mais cette première approche n'était évidemment pas suffisante. Pratiquement méconnaissable dans Dune, Stellan Skarsgard devait passer plus de sept heures chaque jour au maquillage pour entrer dans les habits du principal antagoniste du récit :

Psychologiquement, j’arrivais à le supporter parce que c’était intéressant de regarder les prothésistes en train de travailler. Mais physiquement, c’était difficile : il fallait rester immobile pendant sept heures. Il y avait des couches et des couches de maquillage à appliquer. Le plus important, c’était le visage qui nécessitait un travail extrêmement délicat. Ensuite, il fallait enfiler la combinaison prosthétique recouvrant le corps tout entier, le gilet réfrigérant en-dessous et parfois un harnais pour le travail au filin. Il fallait peindre les espaces entre la fausse peau du visage, les mains et le costume. C’était très compliqué.

Baron Harkonnen (Stellan Skarsgard) - Dune
Baron Harkonnen (Stellan Skarsgard) - Dune ©Warner Bros

Outre les innombrables prothèses nécessaires à sa transformation, le comédien porte également une combinaison sur mesure créée spécialement pour les besoins du film. Un moulage du corps de l'acteur a été réalisé, comprenant également son visage. Love Larson et Eva von Bahr, deux artistes prothésistes suédois ont ainsi créé une immense maquette en argile :

C’était une tâche immense, car Stellan Skarsgård est dans une combinaison prosthétique recouvrant tout le corps, qui le représente ‘nu’. Avec un tel personnage, le maquillage peut emprunter la mauvaise direction en un rien de temps. Ça peut devenir risible, car dès qu’on met un acteur dans un tel costume, on pense à la série Little Britain ou à Austin Powers.

L'eau : un problème de taille pour les costumiers

Au total, six costumes ont été créés pour le personnage du Baron. Le plus grand défi pour ces habits concernait les séquences dans le bain, comme l'a évoquée Eva von Bahr :

On a fait des essais avec la totalité de la combinaison dans l’eau et on a vite constaté qu’elle flottait trop et que ce serait franchement difficile de le faire aller sous l’eau. Il y avait aussi un autre problème quand on arrivait à le mettre dans l’eau : la combinaison agissait comme une éponge, elle absorbait trop de liquide et devenait si lourde que c’était presque impossible de le sortir de l’eau !

Baron Harkonnen (Stellan Skarsgard) - Dune
Baron Harkonnen (Stellan Skarsgard) - Dune ©Warner Bros

Enfin, dernier défi, faire flotter le Baron dans les airs. En effet, dans Dune, Denis Villeneuve choisi de donner une stature extrêmement imposante à Stellan Skarsgard. Son personnage utilise ainsi un exosquelette dorsal qui lui permet de se déplacer dans les airs. En outre, Stellan Skarsgard devait porter cette combinaison des heures entières. Les costumiers ont ainsi été obligés de réfléchir à un moyen de soulager le comédien des difficultés de se mouvoir et de résister à un tel déguisement :

Il faisait très chaud dans ce costume, si bien qu’il enfilait d’abord une combinaison rafraîchissante, ce qui le soulageait un peu. On commençait alors à lui installer sa prothèse crânienne pour cacher ses cheveux puis celle du cou et enfin celle du visage qui s’ajoute à l’arrière, celle-ci étant l’une des plus grandes. Puis, on ajoutait le menton, suivi de chaque pommette séparément et enfin les lobes d’oreilles. L’étape suivante consistait à fixer les prothèses des mains par-dessus ses phalanges, lesquelles pesaient presque 4 kilos. Enfin, on lui mettait sa sous-combinaison musculaire suivie par la celle imitant la peau.

Un travail hallucinant, qui a demandé des heures entières d'effort. Mais le rendu final vaut clairement le coup tant le Baron Harkonnen est une réussite visuelle incroyable. Dune est en salles depuis le mercredi 15 septembre dernier.

 

Voir aussi

Richard Bohringer dit pourquoi il a voulu arrêter de tourner

Richard Bohringer dit pourquoi il a voulu arrêter de tourner

Dans les colonnes du JDD, le comédien Richard Bohringer s'est confié sur ses années difficiles, ses addictions, et son retour au cinéma dans le film "Les Héroïques" de Maxime Roy.