Épouse-moi mon pote : cette scène a fait paniquer Tarek Boudali

Épouse-moi mon pote : cette scène a fait paniquer Tarek Boudali

Pour la première fois, en 2017, Tarek Boudali s'essaie à la réalisation d'un long-métrage avec la comédie "Épouse-moi mon pote" dans laquelle il retrouvait son ami Philippe Lacheau. Il avait confié avoir paniqué lors d'une scène un peu spéciale...

Épouse-moi mon pote : le premier film de Tarek Boudali

Après avoir joué dans les comédies de son ami Philippe Lacheau, Tarek Boudali a eu envie à son tour de réaliser un film. Ainsi, en 2017, il concrétise son rêve avec la comédie Épouse-moi mon pote dans laquelle il partage l'affiche avec son frère de cinéma.

Le pitch :

Yassine, jeune étudiant marocain vient à Paris faire ses études d’architecture avec un visa étudiant. Suite à un événement malencontreux, il rate son examen, perd son visa et se retrouve en France en situation irrégulière. Pour y remédier, il se marie avec son meilleur ami. Alors qu’il pense que tout est réglé, un inspecteur tenace se met sur leur dos pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’un mariage blanc.

Tarek Boudali (Yassine) et Philippe Lacheau (Fred) - Épouse-moi mon pote
Tarek Boudali (Yassine) et Philippe Lacheau (Fred) - Épouse-moi mon pote © Studiocanal

La comédie, qui n'a pas manqué de faire grincer des dents une partie de la critique, a néanmoins été un beau succès en salles. Ainsi, elle a attiré presque deux millions et demi de spectateurs sur le sol français. Une belle année pour "la bande à Fifi" puisque le film Alibi.com sorti également en 2017 avait totalisé trois millions et demi d'entrées au box-office français.

Une scène compliquée à tourner

Tarek Boudali avait confié avoir eu l'idée d'Épouse-moi mon pote au moment de la loi sur le mariage pour tous en 2013. Ainsi, il s'était fait la réflexion que cela allait offrir plus de possibilités aux personnes désirant faire un mariage blanc.

Partant de là, je me suis dit que, si j"étais sans papier, j'aurais demandé à mon meilleur pote.

avait-il déclaré.

Pendant le tournage, Tarek Boudali a paniqué au moment de tourner une scène bien particulière : celle du pont. En effet, il avait confié :

J’ai eu un gros moment de panique au moment de tourner la scène du pont, quand j’essaie de sauver Fred et que je me mange la péniche. C’est la plus grosse scène du film, elle nécessitait beaucoup de moyens et on n’avait pas le droit à l’erreur. Et puis c’était assez dangereux quand même… Mais finalement tout s’est bien passé.

Tarek Boudali (Yassine) - Épouse-moi mon pote
Tarek Boudali (Yassine) - Épouse-moi mon pote © Studiocanal

Pour les curieux, cette scène a été tournée sur le pont de Chennevièvres-sur-Marne.

En 2020, Tarek Boudali a de nouveau réalisé une comédie, toujours aux côtés de Philippe Lacheau : 30 Jours max.

 

Voir aussi

Guillaume Gouix (Amore Mio) :

Guillaume Gouix (Amore Mio) : "J'ai toujours aimé les personnages qui chient sur le bureau du patron"

Lors de la neuvième édition du Festival de Saint-Jean-de-Luz, nous avons rencontré Guillaume Gouix, qui signe son premier long-métrage en tant que réalisateur avec "Amore Mio". Un drame extrêmement touchant qui a connu un tournage intense, comme nous l'a expliqué son metteur en scène.