ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Été 85 : pourquoi LA chanson du film n'est pas celle que vous imaginez

Été 85 : pourquoi LA chanson du film n'est pas celle que vous imaginez

Sorti le 14 juillet dernier, "Été 85" a ravi la presse et le public, notamment avec son utilisation brillante du morceau "In Between Days" de The Cure. Mais c'est un autre morceau, "Sailing" de Rod Stewart, qui a retenu notre attention et définit peut-être encore mieux le film de François Ozon.

Été 85 : un des plus beaux films de l'année

Sorti le 14 juillet 2020, le dernier film du cinéaste François Ozon a été salué par la presse (notre critique ici) et aura fait venir dans les salles françaises, à la date du 28 juillet, plus de 214 000 spectateurs. Un score au box-office bien plus qu'honorable étant donné le contexte très dur lié au Covid-19, ainsi que son sujet qui ne s'adresse pas à un public familial. Sensuel, amoureux, doté d'une esthétique d'où transpirent la mélancolie et la rêverie, ce drame qui relate l'amour fulgurant de deux jeunes garçons durant l'été 85 brille par tous ses aspects, dont notamment son aspect musical. Car comme un autre film auquel il peut ressembler, le Call Me by Your Name de Luca Guadagnino, Été 85 a lui aussi son morceau de musique iconique.

Musique anglaise pour un maximum d'émotions

En 2017, pour Call Me by Your Name, Luca Guadagnino avait ainsi compté sur le travail du musicien Sufjan Stevens dont le morceau Mystery of Love (2017), composé pour le film, est devenu emblématique. François Ozon a lui choisi un morceau existant, In Between Days (1985) de The Cure, pour faire la chair musicale de son Été 85.

Mais à côté de Mystery of Love de Sufjan Stevens, le réalisateur italien avait aussi choisi Words de F.R. David, chanson devenue tout aussi iconique de Call Me by Your Name. D'une même manière, François Ozon utilise lui aussi un autre morceau pour l'histoire d'Été 85, à savoir Sailing (1975) de Rod Stewart. Et cette chanson, dans la signification de ses paroles et dans l'utilisation qu'en fait le réalisateur, est sans doute la chanson la plus importante du film, plus que celle du groupe The Cure...

In Between Days vs Sailing

- ATTENTION, SPOILERS EN VUE -

On n'enlèvera pas à In Between Days un aspect fondamental : sans ce morceau, pas de film, ou alors tout autre chose. En effet, comme François Ozon l'expliquait, il voulait titrer son film Été 84 et tenait absolument à utiliser ce morceau de The Cure. Problème, ce dernier est sorti en 1985. On se trouve dans une situation anachronique, et Robert Smith - leader de The Cure - déclare donc qu'il lui est impossible de lui vendre les droits de la chanson. Mais qu'à cela ne tienne, François Ozon, déterminé coûte que coûte à utiliser In Between Days, lui écrit personnellement une lettre pour lui annoncer qu'il est prêt à changer le titre de son film en Été 85, s'il peut dans ces conditions utiliser le fameux titre.

In Between Days est partout : dans le teaser, dans la bande-annonce, au début, pendant et à la fin du film. Il est certain que ce morceau est à la fois le choix du cinéaste et celui de l'homme, qui admet avoir eu des inspirations en partie autobiographiques pour Été 85. Par ailleurs, le film s'ouvre avec la voix off d'Alexis, qui propose au spectateur son récit des faits. Avec ses paroles qui commencent par "Yesterday I got so old", on est plus que jamais dans la musique du film, mais pas vraiment dans la musique de l'histoire du film. Le morceau de l'histoire du film, le morceau qui est entendu et vécu par les personnages, est en réalité Sailing de Rod Stewart.

Si les paroles de In Between Days vont très bien avec le film, celles de Sailing (naviguer, en VF) y collent encore plus. En effet, la séquence de la rencontre entre Alexis et David se fait sur l'eau, alors qu'Alexis a chaviré avec son petit voilier et que David vient le sauver. Et la dernière séquence du film est celle de la rencontre entre Alexis et Luc, qui partent ensemble naviguer sur le voilier auparavant détenu par David. "I am sailing/Stormy waters/To be near you/To be free", on peut difficilement trouver mieux que Sailing pour raconter l'histoire de liberté, d'amour et de danger qu'est Été 85.

Une des scènes les plus symboliques du film se passe en boîte de nuit, quand David fait le coup de La Boum à Alexis en lui mettant un casque de walkman sur les oreilles, qui joue Sailing. La différence entre ce morceau et celui qui passe dans la boîte de nuit (L'avion décolle sur les Champs-Élysées de Stars de la pub) est semblable à celle du film de Claude Pinoteau, et c'est un des passages les plus réussis et les plus beaux d'Été 85.

Sailing, le morceau pour l'histoire

Pour encore signifier l'importance de ce morceau, c'est celui-ci qu'écoute Alexis quand il va danser sur la tombe de David, pour honorer la promesse qu'ils s'étaient faite. Rappelons-le ici, Été 85 est l'adaptation du roman d'Aidan Chambers intitulé en français La Danse du coucou, mais dont le titre anglais original est... Dance on My Grave (Danse sur ma tombe, en VF).

Ainsi, et si évidemment le rythme entraînant du morceau In Between Days, sa pertinence historique et sa grande qualité globale font qu'il restera à jamais le morceau-titre du film de François Ozon, Sailing restera lui, peut-être, le grand morceau de l'histoire d'Alexis et de David, le morceau qui incarne leur lien, leur amour, leur aspiration à la liberté et à la vie sensible. C'est ainsi le morceau-clé du film, et son morceau le plus important si l'on adopte le point de vue des personnages et non celui du cinéaste.

 

 

 

 

 

Voir aussi

Spider-Man Far From Home : J.K. Simmons révèle pourquoi J. Jonah Jameson est devenu chauve

Spider-Man Far From Home : J.K. Simmons révèle pourquoi J. Jonah Jameson est devenu chauve

Pourquoi J. Jonah Jameson, le personnage culte incarné par J.K. Simmons, est devenu chauve dans "Spider-Man : Far From Home" ? Le comédien apporte quelques éléments de réponse à ce changement physique inattendu.