Ex_Machina : de quel réalisateur s'est inspiré Oscar Isaac pour son rôle ?

"Un génie"

Ex_Machina : de quel réalisateur s'est inspiré Oscar Isaac pour son rôle ?

Dans "Ex_Machina", Oscar Isaac incarne le PDG solitaire d'une entreprise ayant conçu un moteur de recherche révolutionnaire. Pour prêter ses traits à cet homme richissime qui vit reclus en pleine forêt, le comédien s'est inspiré d'un célèbre réalisateur qu'il considère comme un génie.

Ex_Machina : l'intelligence artificielle se rebelle

Auteur de La Plage, scénariste de 28 jours plus tardSunshine et Never Let Me Go, Alex Garland passe à la réalisation en 2015 avec Ex_Machina. Le long-métrage débute avec l'arrivée de Caleb (Domhnall Gleeson), brillant codeur pour le moteur de recherche BlueBook, chez son richissime patron Nathan (Oscar Isaac), qui vit reclus dans une vaste propriété située en pleine montagne.

Lorsqu'il débarque, Caleb se rend compte qu'il n'est pas seulement là pour profiter d'une semaine de vacances avec son employeur. Ce dernier l'a en effet sélectionné pour participer à une expérience : communiquer avec l'intelligence artificielle Ava (Alicia Vikander), afin de déterminer si celle-ci est dotée ou non d'une conscience. Progressivement, le jeune homme s'attache à l'androïde et commence à perdre pied dans ce lieu isolé.

Ex_Machina
Ava (Alicia Vikander) - Ex_Machina ©Universal Pictures

Sonoya Mizuno complète la distribution de ce film récompensé par l'Oscar des Meilleurs effets spéciaux. Un long-métrage où, comme dans 2001 : L'Odyssée de l'espaceune intelligence artificielle se rebelle et tente de prendre le contrôle. Oscar Isaac s'est d'ailleurs inspiré de son réalisateur Stanley Kubrick pour son rôle.

Stanley Kubrick, l'inspiration principale d'Oscar Isaac

Pour incarner ce personnage énigmatique, manipulateur et cruel (comme a pu l'être Stanley Kubrick avec Shelley Duvall pendant le tournage de Shining), le comédien tient à ressembler physiquement au cinéaste décédé en 1999, notamment dans le regard. Interrogé par Moviefone en 2015, il explique à propos de la longue barbe de Nathan :

Pour moi, cela lui donnait un peu le look de Kubrick, même s'il avait les cheveux longs dans ses dernières années.

Le personnage rappelle également le réalisateur par ses "grands yeux de chouette". Stanley Kubrick n'est d'ailleurs pas qu'une inspiration physique pour Oscar Isaac. Le comédien étudie également son élocution, en partie pour l'aider à construire une personnalité aussi brillante que mystérieuse, totalement indéchiffrable :

J'ai écouté certains de ses enregistrements, en particulier ceux quand il était plus jeune. (...) J'aimais simplement l'idée qu'il était quelqu'un de mystérieux, puissant et incroyablement intelligent et qui, je pense, est un génie. C'est comme ça que j'ai commencé, en me demandant qui est-ce que je considérais comme un génie.

Oscar Isaac s'est aussi basé sur la personnalité "sombre et misanthrope" du joueur d'échecs Bobby Fischer, comme il l'explique à Esquire, ainsi que sur celle de son père, "un médecin incroyablement intelligent", comme il le confie à GQ.

 

Voir aussi

Christian Bale : son film préféré est une comédie méconnue (et nulle) des années 90

Christian Bale : son film préféré est une comédie méconnue (et nulle) des années 90

Christian Bale aime les rôles sérieux et s'épanouit merveilleusement dans le registre dramatique, comme sa monumentale filmographie le prouve. Mais en tant que spectateur, il semble avoir des goûts très éclectiques. Preuve ultime, un de ses films préférés n'est autre qu'une comédie à l'exact opposé des films dans lesquels il joue.