Festival du film francophone d'Angoulême : le palmarès de l'édition 2021

Tomber de rideau et remise des Valois

Festival du film francophone d'Angoulême : le palmarès de l'édition 2021

Le Festival du film francophone d'Angoulême 2021 clôt sa 14ème édition aujourd'hui et le jury a rendu ses décisions. Découvrez le palmarès, où ont été distingués la jeunesse, le désir et le collectif.

Boîte noire coup de coeur du public

Taillé pour la salle avec sa mise en scène spectaculaire, son univers passionnant et sa force d'immersion, le Valois du Public est décerné à Boîte noire de Yann Gozlan (voire notre critique ici). Ce prix récompense le film qui a recueilli le plus de votes en ligne des spectateurs sur le site internet du festival. Ce thriller paranoïaque avec Pierre Niney et Lou de Laâge avait déjà remporté le prix équivalent à Reims Polar 2021, 38ème édition du festival du film policier.

Boîte noire
Boîte noire ©StudioCanal

Le collectif et la jeunesse se distinguent

Après son passage à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes, Mon légionnaireécrit et réalisé par Rachel Lang et qui met notamment en scène Camille Cottin et Louis Garrel est récompensé du Valois du scénario. Le film reçoit aussi une mention spéciale pour Ina Marija Bartaitė, actrice du film tragiquement décédée à l'âge de 21 ans en avril 2021.

Joie pour Philippe Lacôte, qui voit son film La Nuit des rois repartir avec deux récompenses : Valois de la mise en scène et Valois de la musique pour Olivier Alary.

Pour cette édition 2021 du Festival du film francophone d'Angoulême, c'est l'actrice Mélanie Thierry qui remporte de le Valois de l'actrice dans le très beau La Vraie Famille de Fabien Gorgeart. Chez les hommes, la récompense va à la jeunesse avec la distinction pour Sami Outalbali, connu notamment pour son rôle dans la série Sex Education et qui livre dans Une histoire d’amour et de désir de Leyla Bouzid une magnifique performance. Le film réalise par ailleurs un doublé puisqu'il est aussi récompensé du Valois de Diamant, qui distingue le meilleur film de la compétition !

Une histoire d'amour et de désir
Une histoire d'amour et de désir ©Pyramide Films

Pour son prix le plus collectif, le jury distingue une deuxième fois La Vraie famille avec le Valois du Jury.Quant au deuxième long-métrage réalisé par Samuel Theis, le puissant Petite nature, formidable récit d'un éveil au monde social et à l'amour et servi par un casting au charisme unique, il est récompensé du Valois des étudiants francophones.

Enfin, le Valois René Laloux, décerné au meilleur court métrage d’animation, revient à C’était pas du Bourgogne de Mathias de Panafieu. Le Valois Rothschild Martin Maurel, une récompense décerné à un producteur par un collectif de distributeurs, revient aux productrices Laetitia Galitzine  et Aurélie Rouvière pour Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal.

 

Voir aussi

Joséphine Japy (Eugénie Grandet) :

Joséphine Japy (Eugénie Grandet) : "Se confronter à mon image est devenu plus difficile avec l'âge"

Le 29 septembre Joséphine Japy est à l'affiche de "Eugénie Grandet". À cette occasion, la comédienne nous parle de ses premiers pas au cinéma et de ce qu'elle recherche dans un rôle. Une rencontre très agréable pour un portrait à découvrir dans la vidéo ci-dessus.