ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Fury sur Netflix : quand Shia LaBeouf faisait du tournage un cauchemar pour Brad Pitt et les autres

Il n'y est pas allé de main morte !

Fury sur Netflix : quand Shia LaBeouf faisait du tournage un cauchemar pour Brad Pitt et les autres

Le tournage de "Fury" de David Ayer ne fut pas de tout repos, en grande partie à cause des frasques de Shia LaBeouf, incontrôlable et un peu trop impliqué dans son rôle.

Fury : en panique

Fury est un long-métrage de guerre réalisé par David Ayer. L'histoire se déroule en 1945. Les forces Alliées luttent sur le territoire allemand contre les Nazis. En déroute, Hitler décrète la guerre totale et demande à tous les Allemands de défendre son Allemagne Nazie. Une troupe américaine menée par le sergent Don "Wardaddy" Collier (Brad Pitt) tente de restaurer la paix avec l'aide musclée de son char blindé, un M4A3E8 Sherman surnommé affectueusement "Fury".

À bord de ce colosse de métal, un équipage composé du tireur Boyd "Bible" Swan (Shia LaBeouf), du pilote Corporal Trini "Gordo" Garcia (Michael Peña), du chargeur-mécanicien Grady "Coon-Ass" Travis (Jon Bernthal) et du copilote-mitrailleur Red. Ce dernier meurt lors d'un affrontement.

Pour le remplacer, on envoie la nouvelle recrue Norman Ellison (Logan Lerman), jeune et sans aucune expérience des conflits armés. Wardaddy l'accepte tout en ayant conscience que sa jeunesse pourrait en faire un point faible suivant la pression des événements rencontrés. Avec quatre autres chars, le Fury part sous les ordres du lieutenant Parker (Xavier Samuel) pour prêter main forte au capitaine Waggoner (Jason Isaacs) dont la troupe a pour mission de prendre le contrôle de la prochaine ville sur la carte.

Le casting de ce film d'action est complété par Jim Parrack, Brad William Henke, Kevin Vance, Anamaria Marinca, Alicia von Rittberg, Scott Eastwood, Eugenia Kuzmina, et Jake Curran.

Don Collier (Brad Pitt) - Fury
Don Collier (Brad Pitt) - Fury ©Columbia Pictures

Fury est un gros film d'action crasseux qui montre une nouvelle fois les affreusetés de la guerre. Il se penche également sur la manipulation sur le peuple allemand des doctrines d'Adolf Hitler. Ce fanatisme aveugle rallongea la déjà longue liste des victimes tout comme la guerre qui semblait ne jamais vouloir s'arrêter. Le long-métrage d'Ayers a été tourné dans des conditions compliquées, en particulier à cause du comportement erratique d'un des acteurs.

Le char avant LaBeouf

Vous vous souvenez de Shia LaBeouf dans La Guerre des Stevens quand il jouait un ado gaffeur ? Cette période d'innocence est terminée depuis longtemps ! De la duologie Nymphomaniac au récent The Tax Collector, l'acteur américain est connu pour sa façon extrême d’appréhender ses rôles. Une manière de faire qu'il avait déjà expérimenté sur Fury.

Fury
Fury ©Columbia Pictures

Pour incarner le tireur Boyd "Bible" Swan, il a donné de son corps pour coller au plus près du personnage comme il l'imaginait. Il commence donc par s'arracher une dent. Ensuite, trouvant que le maquillage n'est pas assez réaliste pour représenter ses fausses cicatrices, il se mutile lui-même le visage pour en avoir des vraies. Dès que ces dernières guérissent, il les ouvre à nouveau pour leur redonner de la fraîcheur.

Dans ce même souci de réalisme extrême, il arrête en effet purement et simplement de se laver sur le tournage. Avec ce que cela implique comme odeur allant avec. Une situation qui ne plut pas à ses camarades de jeu, Brad Pitt le premier, qui s'en plaindront auprès du réalisateur. LaBeouf a également réellement appris à conduire un char. Une décision presque anecdotique par rapport au reste. Tout cela a-t-il permis de rendre sa prestation meilleure ? On ne le saura jamais.

Fury est disponible en streaming sur Netflix.

 

Voir aussi

Le Temps de l’innocence sur Arte : ce drame vécu par Martin Scorsese intimement lié au film

Le Temps de l’innocence sur Arte : ce drame vécu par Martin Scorsese intimement lié au film

Martin Scorsese a choisi de dédier "Le Temps de l’innocence" à son père Charles. Le personnage principal de ce drame romantique, incarné par Daniel Day-Lewis, lui a d’ailleurs rappelé par plusieurs aspects son paternel, décédé durant la post-production.