ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Girl : pourquoi le film a fait polémique à sa sortie ?

Des associations LGBT choquées

Girl : pourquoi le film a fait polémique à sa sortie ?

"Girl" a été encensé par la critique et les différentes cérémonies où il a été présenté. Il ne s'est pourtant pas attiré que des avis positifs. En effet, le film a été durement critiqué par les militants de la cause trans.

Girl, l'histoire vraie d'une danseuse trans

Durant ses études de cinéma, le réalisateur Lukas Dhont tombe sur un article relatant le parcours d'une jeune fille née dans un corps de garçon mais convaincue d'être une fille. Cette lecture le rendra admiratif de cette personne et il souhaitera alors pouvoir écrire un personnage comme elle. C'est ainsi qu'il réalise son premier film : Girl. Le film fut présenté au Festival de Cannes 2018 où il reçut une standing ovation d'une quinzaine de minutes ! Girl remportera la caméra d'Or, la Queer Palm, le prix FIPRESCI, et le prix de la meilleure interprétation pour l'acteur Victor Polster dans la section Un certain regard. Par ailleurs, il remporta également quatre Magritte (équivalents des César en Belgique).

Girl
Girl ©Lumière

Girl raconte l'histoire de Lara, une jeune adolescente transsexuelle dont le rêve est de devenir une danseuse étoile. Soutenue par son père, elle va tenter de mener à bien ses objectifs, dans une discipline encore pleine de préjugés. Le film est inspiré de l'histoire vraie de la danseuse trans Nora Monsecour, qui est née dans un corps de garçon.

Des associations LGBT choquées

Si le film a été encensé par la critique (y compris par une partie de la presse LGBT), ce ne fut pas le cas de tout le monde. En effet, certaines associations et plusieurs commentateurs défendant la cause trans n'ont pas apprécié la représentation donnée par le réalisateur de cette identité sexuelle. Il faut dire que certaines scènes comprenant des automutilations et des plans sur les parties génitales des personnages ont pu amener un certain public à croire à une tendance voyeuriste. Par ailleurs, le choix de l'acteur Victor Polster dans le rôle principal fut critiqué. En effet, pour le rôle de Lara, 500 personnes entre 14 et 17 ans furent auditionnées, aussi bien des filles que des garçons ou bien des personnes transgenres. Au final, ce fut l'acteur masculin qui se montra le plus convaincant, sa formation de danseur jouant pour lui.

Le problème est que Girl fut accusé de ne pas donner sa chance aux acteurs transgenres. Donner le rôle à un acteur non-genré aurait été plus judicieux, selon les détracteurs du film. On peut ici noter que le film a subi la même critique que le film Danish Girl sorti trois ans plus tôt, et qui voyait Eddie Redmayne incarner un personnage trans.

Netflix met un avertissement

Suite à la polémique, la plateforme Netflix a décidé de prendre les choses en main lorsqu'elle a racheté les droits du film pour le diffuser aux Etats-Unis. Au départ, la plateforme avait souhaité couper au montage certaines scènes du film. Le but était de ne pas choquer un public américain qui pourrait être réticent de voir à l'écran la nudité frontale d'un mineur. Toutefois, après d'intenses négociations avec l'équipe technique du film, il a été décidé que Netflix ajoute seulement une mise en garde, prévenant que Girl était destiné à un public averti. Comme le dit le message en préambule :

Ce film traite de sujets sensibles et inclut du contenu sexuel et une scène d'automutilation.

Netflix invite également les téléspectateurs à obtenir plus d'informations sur le sujet auprès d'associations LGBT.

 

Voir aussi

Pirates des Caraïbes 6 : la pétition pour le retour de Johnny Depp prend de l'ampleur

Pirates des Caraïbes 6 : la pétition pour le retour de Johnny Depp prend de l'ampleur

Plus de 500 000 personnes ont signé une pétition pour le retour de Johnny Depp dans la franchise « Pirates des Caraïbes ». Pourtant, Disney a d'autres projets pour cette licence qui continuera de naviguer sans Jack Sparrow.