Godzilla : comment le rugissement de la créature a été créé

Godzilla : comment le rugissement de la créature a été créé

Sorti en 2014, « Godzilla » est le dernier reboot en date du monstre culte. Retour sur ce personnage iconique du 7ème art et surtout sur son cri inimitable.

En 2014, Garreth Edwards avait la lourde tâche de réaliser le premier reboot de Godzilla depuis 10 ans. Un exercice complexe avec lequel il s'en est relativement bien sorti. Le long-métrage a rapporté plus de 524 millions de dollars de recettes pour un budget de 160 millions, et des retours de la presse et des spectateurs majoritairement positifs. Pourtant, c'était une lourde tâche que de ramener ce personnage après 60 ans d'exploitation. Un des éléments indispensables de Godzilla, c'est évidemment son cri. Un son identifiable entre mille. Découvrez comment il a été créé. 

Godzilla : un rugissement unique

Godzilla est d'origine japonaise et se prononce en réalité Gojira. Son nom vient d'un mélange entre le gorille (gojila) et la baleine (kujila) dans la langue japonaise. D'où son apparence qui s'inspirerait également de ces deux animaux. La toute première apparition cinématographique du personnage remonte à 1954. Le film est réalisé par Ishirô Honda et le design de la créature est imaginé par Tomoyuki Tanaka. Il apparaît alors comme un dinosaure qui a muté et s'est éveillé après avoir été exposé aux radiations des essais nucléaires.

Mais qu'en est-il du rugissement ? Celui-ci est définitivement culte. Même ceux qui n'ont jamais vu un film Godzilla ont déjà entendu le cri inimitable de la créature. Un bruit qui a traversé les âges, et qui peut être reproduit de nombreuses manières.

Initialement, le cri original de Godzilla est obtenu en 1954 par Akiza Ifukube. Un compositeur japonais célèbre, notamment pour sa bande originale de Godzilla. À l'époque du tout premier film, sorti en 1954, il imagine le rugissement du personnage. Mais comment le créer ? C'est alors qu'il a l'idée de frotter un gant en cuir enduit de résine sur les cordes distendues d'une contrebasse. La vitesse de défilement est ensuite modifiée pour élargir le panel du son. Ainsi était né le rugissement de Godzilla. Un bruit unique, aujourd’hui impossible à reproduire à l'identique.

Godzilla lundi 24 février sur TMC : comment ce lézard est devenu une critique du nucléaire

Gareth Edwards a donc trouvé des subterfuges pour recréer fidèlement le crie de Godzilla. Erik Aadahl, l'ingénieur du son du long-métrage de 2014, a expliqué comment il a procédé pour créer le nouveau rugissement :

Nous avons acheté un micro capable d’enregistrer des sons d'une fréquence imperceptible à l'oreille humaine. Après, nous les avons ralentis pour qu'ils deviennent perceptibles par un être humain. Nous avions une palette de sons totalement nouveaux.

Par la suite, son équipe a scindé le son en trois séquences : un cri métallique, suivi d'un gémissement, pour finir sur un beuglement. Grâce à ce procédé parfois fastidieux, le rugissement final de Godzilla est extrêmement fidèle au son original.

Voilà pour la petite histoire du cri du personnage.

 

Voir aussi

Grégoire Ludig et David Marsais (Palmashow) :

Grégoire Ludig et David Marsais (Palmashow) : "Mandibules c'est absurde mais ça a une logique"

À l'occasion de la sortie de "Mandibules", le nouveau film de Quentin Dupieux, nous avons rencontré Grégoire Ludig et David Marsais, duo comique du Palmashow. Dans le film, ils interprètent Manu et Jean-Gab qui apprivoisent une mouche géante. Des personnages "simplets" jouissifs à interpréter.