Accueil > News > Cinéma > Gros Plan “Dernier Tango à Paris” : Le scandale d’une scène de viol bien trop réaliste

Gros Plan “Dernier Tango à Paris” : Le scandale d’une scène de viol bien trop réaliste

Le scandale du Dernier Tango à Paris éclate 44 ans après sa sortie : le tournage d’une scène de viol qui va changer la vie d’une jeune actrice… Gros plan sur le scandale qui secoue aujourd’hui Hollywood.

Le 15 décembre 1972 sortait le film Dernier Tango à Paris :

Paul, un Américain établi à Paris, et Jeanne font connaissance alors qu’ils visitent, un matin d’hiver, un grand appartement vide. Ils font l’amour sans rien savoir l’un de l’autre, pas même leurs prénoms. Paul loue l’appartement et le couple s’y donne rendez-vous jusqu’à ce que la situation devienne insoutenable.

Presque 44 ans après, ce film culte catégorisé « Drame, Romance, Érotique », interdit au moins de 16 ans, avec la star Marlon Brando, fait parler de lui. Son tournage est un scandale !

Dernier Tango à Paris : le scandale d’une scène de viol bien trop réaliste !

La scène du beurre, devenue célèbre tant elle est crue et violente, en a choqué plus d’un. Une jeune femme plaquée au sol, violée, sodomisée par un homme bien plus vieux qu’elle, qui utilise du beurre en guise de lubrifiant. Ces mots sont aussi crus que les images qu’ils représentent. Et pourtant on est encore loin de la dure réalité !

Dernier Tango à Paris : le scandale d’une scène de viol bien trop réaliste !

Sexe et cinéma

Une scène de sexe est toujours très difficile à tourner. Les jeunes comédiennes de La Vie d’Adèle en ont fait l’expérience. Plus c’est cru, plus c’est intense, et plus le tournage est perturbant.

Dernier Tango à Paris : le scandale d’une scène de viol bien trop réaliste !

Viol et cinéma

Monica Bellucci raconte, dans le magazine Première, au sujet du tournage de la fameuse scène de viol dans Irréversible :

C’est la première fois que quand je joue une scène, et plus exactement celle du viol, j’ai beau savoir que c’est pour du faux, à la troisième et quatrième prise, je ne pouvais plus rentrer dans le tunnel sans avoir la gerbe, sachant ce qui va m’arriver. Et aujourd’hui, quand je revois la scène à l’écran, je ne tiens pas. Je baisse les yeux. Mais quand on doit jouer une scène de sexe, qui plus est un viol, il faut un temps de préparation, et surtout, il faut avoir donné son accord.

Dernier Tango à Paris : le scandale d’une scène de viol bien trop réaliste !

Dernier Tango à Paris : la version de l’actrice

Or la regrettée Maria Schneider n’a pas eu cette chance. Dans une interview au Daily Mail en 2007 à propos du tournage de Dernier Tango à Paris elle affirme :

La scène n’était pas dans le script original. La vérité, c’est que Marlon est arrivé avec cette idée… Ils m’ont prévenue juste avant de filmer la scène et j’étais hors de moi. J’aurais dû appeler mon agent ou demander à mon avocat de venir sur le plateau, parce qu’on ne peut pas forcer quelqu’un à faire quelque chose qui n’est pas écrit dans le script. Mais à l’époque, je ne le savais pas. Marlon m’a dit : « Maria, ne t’inquiètes pas, c’est juste un film ». Mais pendant la scène, même si ce que Marlon me faisait n’était pas réel, je pleurais de vraies larmes. Je me suis sentie humiliée et pour être honnête, je me suis sentie un peu violée, par Marlon et par Bertolucci. Après la scène, Marlon ne m’a pas consolée, ni ne s’est excusé.

Dernier Tango à Paris : le scandale d’une scène de viol bien trop réaliste !

Dernier Tango à Paris : la version du réalisateur

Le réalisateur en question, Bernardo Bertolucci, a lui-même confirmé le non consentement de son actrice. Dans une vidéo datant de 2013, il témoigne :

Il était prévu dans le script qu’il doive la violer d’une façon. Et avec Marlon, nous prenions le petit déjeuner sur le sol de l’appartement où nous tournions. Et il y avait une baguette et il y avait du beurre, et nous nous sommes regardés l’un l’autre et sans rien dire, nous savions ce que nous voulions. Mais, d’une façon horrible pour Maria parce que je ne lui ai pas dit ce qui allait se passer, parce que je voulais sa réaction en tant que fille, pas en tant qu’actrice. Je voulais qu’elle se sente humiliée, qu’elle crie « non, non ! ». Et je pense qu’elle me haïssait, et Marlon aussi, parce que nous ne lui avions pas dit, et qu’il y avait ce détail du beurre utilisé comme un lubrifiant, et je me sens encore très coupable pour ça.

Dernier Tango à Paris : le scandale d’une scène de viol bien trop réaliste !

Et à la question évidente du regret d’avoir tourné une scène telle que celle-ci, le réalisateur a une réponse étonnante :

Non, mais je me sens coupable. Je me sens coupable mais je ne regrette pas. Vous savez, pour faire des films, parfois, pour obtenir quelque chose, je pense que vous devez être complètement libre. Je ne voulais pas que Maria joue son humiliation, sa rage. Je voulais que Maria ressente, ne joue pas, la rage et l’humiliation. Puis elle m’a détesté toute sa vie.

Dernier Tango à Paris : le scandale d’une scène de viol bien trop réaliste !

Dernier Tango à Paris : les conséquences

L’actrice Maria Schneider est décédée en 2011. Durant toute sa carrière elle n’a plus jamais voulu tourner une scène de nu. Elle a eu une jeunesse très difficile. Elle a eu beaucoup de problèmes de drogue. Et c’est seulement depuis le 2 décembre 2016 que le monde prend conscience, grâce à un article du Elle américain, de la réalité derrière la fiction.

De la véritable agression sexuelle derrière la scène d’un viol.

Du non consentement d’une vraie jeune fille.

Voir aussi

Casse-Noisette et les quatre royaumes : le Disney événement de 2018 en images

Entertainment Weekly nous offre deux premières photos du prochain film de Lasse Hallström, "Casse-Noisette et les quatre royaumes".