ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Indiana Jones 4 sur Amazon Prime Video : le célèbre archéologue aurait pu avoir une fille

Indiana Jones 4 sur Amazon Prime Video : le célèbre archéologue aurait pu avoir une fille

"Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal", quatrième film de la saga, introduit le personnage de Mutt. Mais saviez-vous que le célèbre archéologue aurait pu avoir une fille à la place ?

Harrison Ford sur la piste du Crâne d’Akator dans Indiana Jones 4

Après une absence de 19 ans, 2008 marque le grand retour de l’archéologue aventurier le plus célèbre du monde dans Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal. Steven Spielberg est de retour aux commandes et Harrison Ford retrouve le mythique personnage, qui se retrouve cette fois confronté à des agents soviétiques en pleine Guerre froide. En 1957, après avoir échappé à des Soviétiques menés par le colonel et scientifique Irina Spalko, Indy fait la connaissance d’un jeune motard rebelle, Mutt. Ce dernier lui apprend la disparition d’un de leurs amis communs, le professeur Oxley, qui était sur la piste du Crâne de Cristal d’Akator. Les deux hommes partent donc à sa recherche. Mais après s’être mis en route, Indy, accompagné du jeune homme, va de nouveau croiser la route d’Irina Spalko et de ses hommes, intéressés par le crâne pour ses pouvoirs. Aidé de Mutt, l’archéologue va alors de nouveau devoir retrouver l’objet avant qu’il ne tombe entre de mauvaises mains…

En plus du retour de Steven Spielberg à la mise en scène et d’Harrison Ford dans la peau de l’aventurier, Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal bénéficie aussi de celui de Karen Allen, qui y retrouve son rôle de Marion Ravenwood. L’actrice y joue le personnage que l’on avait quitté dans le premier film avec autant de personnalité face à son ancien amant. Du côté des nouveaux venus dans la saga, outre Cate Blanchett dans le rôle d'Irina Spalko, l’arrivée la plus remarquée est sans doute celle de Shia LaBeouf dans la peau de Mutt, que l’on découvre être le fils d’Indy au cours du film. Mais le personnage joué par Harrison Ford aurait pu avoir une fille à la place.

Natalie Portman en fille d’Indiana Jones ?

Si Sean Connery n’est pas revenu dans Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal pour y rejouer le père du personnage joué par Harrison Ford, c’est le fils de ce dernier qui y est introduit. Au cours de l’intrigue, on découvre que Mutt Williams est en réalité le fils d’Indy et de Marion Ravenwood, lorsque cette dernière apprend la nouvelle à son ancien amant. Mais le personnage de Matt aurait pu ne jamais exister.

Dans les bonus du DVD du Royaume du Crâne de Cristal, on apprend que le plan initial pour le film était de donner à Indy une fille. Et une rumeur persistante pendant les années précédant le tournage du quatrième opus de la saga voulait que ce soit Natalie Portman qui incarne le personnage s’il venait bien à être introduit dans le film. Elle aurait alors retrouvé le deuxième univers mythique imaginé par George Lucas, après avoir joué Padmé dans la prélogie Star Wars.

Mais Spielberg n’aimait pas l’idée de donner une fille à Indy. Après un peu de persuasion, le réalisateur a finalement accepté de donner au célèbre archéologue un enfant, mais plutôt un fils. Et le cinéaste n’a pas hésité pour choisir son interprète, puisque comme pour Sean Connery dans Indiana Jones et la Dernière Croisade, Shia LaBeouf était son premier choix. Le cinéaste avait été impressionné par sa performance dans La Morsure du lézard des années auparavant, et Harrison Ford et George Lucas ont tout de suite donné leur accord sur le choix de LaBeouf. Spielberg a ensuite donné les films Graine de violence, L’Équipée sauvage et La Fureur de vivre à l’acteur pour qu’il puisse baser le personnage de Mutt dessus.

 

Voir aussi

Top Gun Maverick : aucun fond vert n'a été utilisé pour les scènes d'action

Top Gun Maverick : aucun fond vert n'a été utilisé pour les scènes d'action

Le comédien Miles Teller promet que « Top Gun : Maverick » sera comme le film original et, pour apporter des sensations maximales, sans aucun fond vert pour mettre en scène les séquences d'action.