Inglourious Basterds : pourquoi Tarantino n'a pas laissé Christoph Waltz répéter avec les autres

On comprend pourquoi !

Inglourious Basterds : pourquoi Tarantino n'a pas laissé Christoph Waltz répéter avec les autres

Excellent directeur d'acteurs, Quentin Tarantino a pourtant changé sa façon de faire pour "Inglourious Basterds" puisqu'il a demandé à Christoph Waltz de ne pas répéter avec le reste du casting. Et pour une très bonne raison.

Inglourious Basterds : du grand Tarantino

Sorti dans les salles françaises en août 2009, Inglourious Basterds est un délice de cinéma signé Quentin Tarantino. Il s'agit du troisième plus gros succès de ce dernier (derrière Django Unchained et Once Upon a Time... in Hollywood).

Le long-métrage se déroule durant les premières années de l'occupation allemande en France. On suit d'un côté une jeune femme juive, Shosanna Dreyfus (Mélanie Laurent), obligée de se cacher sous une nouvelle identité après avoir échappé de peu à la mort, et de l'autre, une bande de soldats juifs américains emmenée par le lieutenant Aldo Raine (Brad Pitt) dont le but est de tuer le maximum de nazis. Ces destins vont se croiser pour arriver à un but commun : tuer Hitler et mettre fin au Troisième Reich.

Inglourious Basterds
Inglourious Basterds © Universal Pictures

Inglourious Basterds a été nommé huit fois aux Oscars, et en a gagné un. Et pas des moindres. En effet, Christoph Waltz a remporté la statuette du meilleur acteur dans un second rôle, quelques mois après avoir raflé le prix d'interprétation au festival de Cannes. Et pour cause. Sa prestation dans la peau du Colonel SS Hans Landa est stratosphérique.

Christoph Waltz mis à l'écart pendant les répétitions

Il s'agit sans nul doute d'une des meilleures performances d'acteurs du 21è siècle. Impossible d'oublier sa prestation dans l'introduction du film, et son "Au revoir Shosanna !" à glacer le sang.

Le monde a véritablement découvert tout le talent de Christoph Waltz dans Inglourious Basterds, et Quentin Tarantino savait qu'il tenait-là quelque chose d'exceptionnel.

Dans le podcast "The Moment", le réalisateur a révélé que l'acteur avait eu un petit traitement de faveur. En effet, contrairement à ses habitudes, Quentin Tarantino n'a pas fait répéter Waltz avec le reste du casting avant le tournage :

J'ai vu Christoph avant d'arriver à la lecture. Je lui ai dit "tout le monde est curieux de savoir qui va jouer Hans Landa. Je ne veux pas que tu sois mauvais à la lecture. Mais je veux que tu en gardes sous la semelle. Je ne veux pas leur donner un trop grand aperçu de ce que tu es capable de faire, de qui sera vraiment Landa. Sur une échelle de 1 à 10, sois à 6. Sois bon, mais pas trop bon. Ne leur montre pas tout de suite qui est vraiment Landa."

Et le réalisateur d'Inglourious Basterds ne s'est pas arrêté là. Waltz a aussi dû répéter tout seul. Voici ce que Tarantino lui a dit :

"Dans le même esprit, à l'exception du fermier français, je veux que tu répètes seul avant le tournage. Je ne veux pas que Diane Kruger ou Brad Pitt connaissent ton personnage avant que les caméras se mettent en marche."

Vous l'aurez compris, seul Denis Ménochet (Mr LaPadite) a eu le privilège de répéter avec Christoph Waltz avant le tournage. Il ne dit rien sur Mélanie Laurent, mais si elle n'avait pas vu de quoi Landa était capable avant le tournage, on comprend sa réaction d'effroi...

 

Voir aussi

Linh-Dan Pham (Blue Bayou) :

Linh-Dan Pham (Blue Bayou) : "C'est un peu ma vie aussi"

Dans les salles le 15 septembre après un passage à Deauville où il remporta le Prix du public, "Blue Bayou" met en scène un homme qui risque d'être expulsé du pays où il a toujours vécu. Nous avons rencontré Linh-Dan Pham qui nous parle de ce film émouvant. Vidéo en une d'article.