Intouchables dépasse La Grande Vadrouille

Intouchables dépasse La Grande Vadrouille

La comédie Intouchables a dépassé La Grande Vadrouille, resté 41 ans l'étalon or du box-office français, dès la séance de 14H00 heures dimanche, a annoncé la Gaumont.
Le cumul exact du nombre de spectateurs n'était pas encore connu dimanche en fin d'après-midi, a précisé le distributeur.

La comédie d'Eric Toledano et Olivier Nakache, avec Omar Sy et François Cluzet en fauteuil roulant, sortie en salles le 2 novembre, avait déjà totalisé samedi soir 17 210 000 entrées, permettant à la Gaumont d'affirmer que le record était battu dimanche dès la séance de 14H00 heures.

La comédie de Gérard Oury, avec Bourvil et Louis de Funès, sortie en 1966, avait totalisé 17 273 343 spectateurs. Après avoir tenu le record pendant 41 ans, elle avait été détrônée en 2007 par la déferlante Bienvenue chez les Ch'tis, encore hors d'atteinte avec plus de 20,6 millions de tickets.

Intouchables, en dépassant la fréquentation de La Grande Vadrouille, devient ainsi le deuxième succès cinématographique français depuis la guerre.

=> Toutes les infos sur Intouchables

(8 Janvier 2012 - AFP)

© 2012 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

 

Voir aussi

Christian Bale : son film préféré est une comédie méconnue (et nulle) des années 90

Christian Bale : son film préféré est une comédie méconnue (et nulle) des années 90

Christian Bale aime les rôles sérieux et s'épanouit merveilleusement dans le registre dramatique, comme sa monumentale filmographie le prouve. Mais en tant que spectateur, il semble avoir des goûts très éclectiques. Preuve ultime, un de ses films préférés n'est autre qu'une comédie à l'exact opposé des films dans lesquels il joue.