Iron Man 2 : Scarlett Johansson tacle l’hypersexualisation de Black Widow dans le film

Une vision du personnage qui a changé depuis

Iron Man 2 : Scarlett Johansson tacle l’hypersexualisation de Black Widow dans le film

11 ans maintenant que Scarlett Johansson est l’une des actrices-phares du MCU via son personnage de Black Widow. À l’occasion de son film solo qui sonnera comme la fin de parcours de l’héroïne, l’actrice jette un œil dans le rétroviseur de sa collaboration avec Marvel Studios. Et elle ne semble pas y avoir trouvé que du positif.

Scarlett Johansson : le talent rare

Révélée à l'âge de quatorze ans grâce à sa prestation dans L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, Scarlett Johansson est devenue très tôt une actrice à suivre. Enchainant par la suite les blockbusters (The Island, The Spirit) et les films d’auteur (Lost in Translation, Match Point, Vicky Cristina Barcelona), elle est un pilier du MCU depuis 2010 et son entrée dans Iron Man 2. Grâce ses multiples apparitions en tant que Black Widow dans plusieurs films de super-héros, elle est, par ailleurs, l’une des actrices les mieux payées au monde.

Black Widow
Black Widow ©Marvel Studios

Considérée aujourd’hui comme une comédienne bankable, Scarlett Johansson tirera prochainement sa révérence avec le très attendu Black Widow. Pour les besoins d’un entretien avec le magazine Collider, la star est récemment revenue sur l’évolution du personnage qu’elle a campé pendant plus de dix ans. Et elle a des choses à dire.

Traitée comme un morceau de viande dans Iron Man 2

Durant l’interview, Scarlett Johansson a d’abord répondu à ceux qui estimaient qu’un film tel que Black Widow arrivait beaucoup trop tard. L'actrice estime, pour sa part, que le long-métrage sort au bon moment car les super-héroïnes sont de moins en moins considérées comme des objets sexuels (on a notamment pu le voir avec Captain Marvel et Wonder Woman). Surtout, l’actrice arrive désormais à un âge où la perception de son personnage n’est plus la même que celle qu’elle pouvait avoir en 2010.

Pour étayer son argumentation, la comédienne revient sur sa première apparition dans Iron Man 2, qu’elle juge quelque peu problématique :

Quand vous regardez Iron Man 2, même si c'était vraiment amusant et qu’il y avait beaucoup de bons moments, le personnage est très sexualisé. On parle d’elle comme si elle était un morceau de viande.

L’actrice fait ainsi référence à la scène durant laquelle Tony Stark feuillette un catalogue et, en tombant sur un cliché en lingerie de Natasha Romanoff, dit : « Je la veux ». Le genre de séquences jugées sexistes que Marvel Studios tente désespérément d’éviter aujourd’hui.

Toutefois, Scarlett Johansson tente de rester suffisamment mesurée envers le studio, signalant aujourd’hui qu’il a changé :

Maintenant, les gens et les jeunes filles reçoivent un message beaucoup plus positif. C'est incroyable de faire partie de ce changement. On évolue, on progresse. Je trouve que c'est plutôt cool.

Black Widow sortira au cinéma le 7 juillet. 

 

Voir aussi

Star Wars : Disney dévoile les détails de son incroyable hôtel immersif

Star Wars : Disney dévoile les détails de son incroyable hôtel immersif

Après avoir ouvert un land entièrement consacré à Star Wars à Walt Disney World en Floride, et à Disneyland en Californie, Disney passe à la vitesse lumière en dévoilant les premiers détails de son expérience immersive ultime : la Galactic Starcruiser Adventure.