J'ai envoyé un mail à… Sara Forestier

Nouvelle coqueluche du cinéma français depuis son César du Meilleur espoir féminin l'an dernier pour son rôle dans L'Esquive, Sara Forestier est au cœur de l'actualité depuis une semaine. Elle est en effet à l'affiche du nouveau film de Bruno Chiche, Hell,.
Affiches, magazines, plateaux télé, émissions de radio… et bien sûr salles obscures, impossible aujourd'hui de passer à côté de ce nouveau talent. Un succès fulgurant qui n'effraie visiblement pas la jeune actrice de vingt ans. Les films, son personnage, la jeunesse, sa carrière… Nous avons voulu en savoir plus. Petites confidences au clavier avec Sara…

Pourrais-tu, en deux ou trois phrases, donner envie à tous nos internautes d'aller voir Hell ?
Hell est une passion amoureuse comme on en voit rarement au cinéma, et chose encore plus rare c'est une histoire d'amour Moderne. Hell parle de la société dans laquelle nous vivons tous, une société qui devient de plus en plus matérialiste, où on vous dit que pour "être quelqu'un" il faut avoir plein de fric, de belles fringues et être entouré de "bonnes meufs". Hell parle du manque de repères, de la sensation de vide qu'on peut ressentir parfois, et de la sensation de mal être.
Hell parle de drogue, des problèmes de communication qui peuvent exister entre les jeunes et leurs parents...
Bref Hell est un film qui déchire !!

Te sens-tu proche de ton personnage dans le film ? En quel sens ?
Je ne me sens pas forcément proche du personnage de Hell, ce qui ne m'empêche pas d'être très touchée par cette fille et impressionnée par son charisme et sa rage de vivre. « Hell » c'est pas une victime, elle se fight ! Même si elle est maladroite, « Hell » va tout faire pour être heureuse et vivre son histoire d'amour avec Andréa.

Cela n'a pas été trop dur de te mettre dans la peau d'une bourgeoise après avoir joué la fille des cités dans l'Esquive ? Comment travailles-tu tes rôles ?
Lorsque je suis touchée par un personnage, je n'ai qu'une envie : partager cet amour ou cette compassion pour mon personnage avec le public. Lydia dans l'Esquive, je la kiffe, parce que c'est une ouf. Elle traverse la cité des Francs Moisins avec sa robe de théâtre et elle n'en a rien à secouer. Sa folie, son extravagance m'ont tout de suite séduite.
Le personnage de Hell est une femme-enfant, de ses hauts talons Gucci elle renifle des lignes de coke, mais dans un coin de sa tête elle rêve au prince charmant. Elle va tomber amoureuse d'Andréa, mais voilà... on lui a appris à être belle, à bien tenir son sac Dior mais pas à dire "je t'aime". Et Andréa c'est pareil... on lui a appris à conduire sa Porsche, mais pas à dire "je t'aime". Ils s'aiment comme des fous, ils sont maladroits, et c'est beau.

Que penses-tu de la jeunesse dorée ? de la jeunesse des cités ?
Je ne porte aucun jugement sur telle ou telle jeunesse. Ce qui m'intéresse ce sont les personnes, comprendre leurs envies, leurs faiblesses, leurs forces...

Et les scènes d'amour alors, C'est comment à tourner ?
Très gênant au départ, et puis ça se fait tellement vite : on fait 2 prises et c'est fini.

Aurais-tu un petit secret à nous révéler sur ton partenaire dans Hell
Nicolas Duvauchelle ?

C'est la réincarnation de James Dean !

Ta carrière a fait une progression fulgurante depuis un an. Comment envisages-tu l'avenir aujourd'hui ?
Attends, j'appelle Mme Soleil. ............... tut tut tut........ Elle est pas là. Attends, j'appelle Mme Irma. .....................(blablabla) ..........C'est bon, elle m'a dit y'a pas de soucis, que tout va rouler pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Plutôt sereine ou angoissée ?
Maintenant que j'ai eu Mme Irma au téléphone, ça va mieux. Sereine.

Est-ce que tu surfes beaucoup sur le net ?
Pas mal.

Quel genre d'internaute es-tu ? Plutôt active (forum, sites perso, etc.), chercheuse ou simple lectrice curieuse ?
Je suis chercheuse (j'utilise beaucoup Internet pour faire des recherches sur des films ou des personnalités avec qui je vais travailler), et parfois je suis une simple lectrice curieuse (je me ballade sur les sites internet, je vagabonde).

Penses-tu qu'Internet a révolutionné - positivement ou négativement - le cinéma ?
Positivement, car ça permet une large diffusion des bandes annonces, des photos. Tout le monde peut les voir, et être au courant qu'un film existe ou va sortir. C'est génial. Après, pour ce qui est du téléchargement, il faut informer les gens, les instruire sur ce qu'un film demande comme travail, et pourquoi c'est important d'aller au cinéma et de ne pas nous arnaquer.

Pour finir, aurais-tu un petit message personnel pour nos internautes ?
Ecoutez moi bien les gars, vous prenez vos pieds, vous tracez jusqu'au cinéma le plus proche et vous prenez une place pour Hell. Vous vous asseyez tranquillement et après c'est nous qui faisons le reste. Et en plus, à ce qu'il paraît, à la fin de la séance y'a des mecs (bizarres) qui vous offrent du chorizo et de la choucroute gratos.

=> Voir la fiche complète de Hell

Propos recueillis par mail par Amélie Chauvet - Mars 2006

 

Voir aussi

Halloween Kills : le déguisement génial de Jamie Lee Curtis à la première du film

Halloween Kills : le déguisement génial de Jamie Lee Curtis à la première du film

Lors de la première du film "Halloween Kills" aux États-Unis (attendu le 20 octobre prochain en France), Jamie Lee Curtis a rendu un hommage absolument génial à sa mère Janet Leigh, star de "Psychose" d'Alfred Hitchcock.