ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Jamie Bell méconnaissable en skinhead dans la bande-annonce de Skin

Le prochain film porté par Jamie Bell se dévoile dans une première bande-annonce poignante. "Skin" s’annonce comme un film coup de poing sans concession.

Guy Nattiv, réalisateur d’origine israélienne, déjà récompensé par un Oscar du Meilleur court-métrage, passe la seconde avec Skin. Son premier film américain sera donc un drame poignant inspiré de faits réels. Bryon « Pitbull » Widner, est un membre d’un gang néonazi qui fera face à des conséquences mortelles lorsqu’il décidera de s’affranchir de cette vie torturée.

American History X peut aller se rhabiller

Bryon Widner n’avait que 14 ans lorsqu’il est devenu skinhead. Il voulait impressionner sa famille et s’est engouffré 16 années dans ce monde raciste et violent. Son existence a été gouvernée par la domination blanche et l’extrémisme de droite. Il a ensuite co-fondé une organisation suprématiste blanche dans l’Indiana appelée « Vinlanders Social Club ». Un groupe rapidement devenu célèbre pour sa violence raciale. Bryon s’est ensuite fait tatouer le visage de nombreux symboles d’extrême droite et a commencé une vie marquée par la drogue, la violence et l’incarcération. Puis un jour il a ouvert les yeux et s’est rendu compte de ce qu’il était devenu. Sa rédemption a débuté en 2005 lorsqu’il a rencontré son épouse. Constamment menacé par ses anciennes relations, il a tenté d’atteindre une vie normale, en se tournant vers des associations d’aides aux personnes en difficulté. Il a été pris en charge, et a notamment exécuté 25 opérations pour se débarrasser de ses tatouages sur le visage. A force de combat Bryon a réussi à s’en sortir et mène une vie normale entouré de ses proches.

Produit par The Jokers, Skin raconte donc l’histoire de ce jeune skinhead qui tente de se reconvertir. Porté par Jamie Bell comme on ne l’a jamais vu, le métrage semble sans concession, offrant une approche réaliste de l’enfer perpétué par les néonazis. Une réalité encore bien ancrée sur le territoire américain. Tatoué des pieds à la tête, le jeune acteur britannique de 33 ans semble tenir un rôle solide, et inédit dans sa carrière. Le reste du casting se compose notamment de Vera Farmiga, Danielle Macdonald et de Mike Colter, la star de la série Luke Cage.

Les premières images poignantes annoncent un film coup de poing, bien plus réaliste que l’excellent film hollywoodien American History X, où Edward Norton interprétait un néonazi sur le sol américain. Skin est consolidé par des références à une histoire vraie qui lui donne une légitimité supplémentaire. Sans date de sortie précise, le film devrait être projeté dans les salles de cinéma courant 2020.

 

 

 

 

 

Voir aussi

Le Diable tout le temps : la bande-annonce est là et elle envoie du lourd

Le Diable tout le temps : la bande-annonce est là et elle envoie du lourd

Netflix vient de diffuser la première bande-annonce d'une de ses productions les plus attendues de la rentrée. "Le Diable, tout le temps" assemble un casting prestigieux pour les besoins d'une histoire complexe sur plusieurs époques et avec beaucoup de personnages.