ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Je suis une légende : découvrez la fin alternative du film avec Will Smith

Une fin alternative qui change la donne

Je suis une légende : découvrez la fin alternative du film avec Will Smith

Will Smith affronte des infectés dans "Je suis une légende". Saviez-vous qu'une autre fin avait été tournée ? Différente de celle proposée dans le montage original, elle permet de se rapprocher des intentions souhaitées par l'auteur du roman, Richard Matheson.

Je suis une légende : Will Smith seul au monde

Troisième adaptation cinématographique du roman de Richard Matheson, Je suis une légende présente Will Smith dans la peau de Robert Neville. Un soldat qui a vu le monde autour de lui s'effondrer lorsqu'un vaccin s'est transformé à cause d'une pandémie. Une partie de la population est morte, quand l'autre s'est transformée en infectés. Robert tâche de survivre avec sa chienne, en menant ses propres expériences sur un possible traitement. Alors qu'il se pensait seul au monde, il va faire la rencontre d'une femme, Anne (Alice Braga), et de son enfant.

Je suis une légende a été un carton lors de sa sortie en 2007, avec un score total au box-office grimpant à 585.4 millions de dollars. Mais n'allez pas croire qu'il s'agit d'une production modeste. Le budget se situe dans les 150 millions de dollars et il faut aussi considérer les frais engagés pour la promotion. Nous sommes plus proches du blockbuster que du film d'horreur indépendant. D'ailleurs, Je suis une légende ne fait pas peur, y va mollo sur le sang et reste un spectacle assez accessible au plus grand nombre. Ce que l'on comprend, avec les enjeux commerciaux.

Je suis une légende
Robert Neville (Will Smith) - Je suis une légende ©Warner Bros. France

On restera cependant toujours surpris par cette fin, qui n'a rien d'un happy end. Pour rappel, alors que Robert, Anne et son fils sont piégés par les infectés, la situation est totalement désespérée. Or, il s'avère que les derniers tests sur une infectée ont porté leurs fruits et peuvent être la solution miracle. Afin de s'assurer que ces efforts ne soient pas vains, Robert confie un prélèvement sanguin de son sujet à Anna. Il va ensuite se sacrifier en se faisant exploser face aux infectés et ainsi lui permettre de s'enfuir avec son fils.

Une fin alternative qui change la donne

Les productions à gros budget ont tendance à favoriser une fin positive pour ne pas trop froisser le public. Mais Je suis une légende a osé faire mourir sa star, même si l'on s'éloigne de l'esprit voulu par Richard Matheson. D'ailleurs, une autre fin très différente a été tournée ! Dans celle-ci, Robert ne meurt pas. Toute la première partie de la séquence est identique, avec des infectés qui veulent briser la vitre derrière laquelle se trouvent les personnages. Cette fois, le chef passe un deal avec Robert. Même si ce dernier leur informe qu'il peut les soigner, ils refusent son aide et veulent simplement récupérer la femme retenue prisonnière pour les expériences.

On assiste donc à un renversement définitif car les infectés acceptent leur condition et veulent rester ainsi. Le héros n'a d'autre choix, pour survivre, que de coopérer. La fin alternative n'est pour autant pas forcément heureuse, car Robert comprend que les infectés le resteront pour toujours, et que l'ancien monde ne sera plus jamais possible. Dans le fond, la symbolique est très sombre.

Une vraie différence avec le roman

Elle est d'ailleurs en accord avec ce que l'auteur du roman voulait raconter. En montrant Will Smith qui se suicide pour permettre au combat contre les infectés de se prolonger, le long-métrage prend à contre-pied l'intention du texte initial. Chez Matheson, les méchants ne sont pas de simples énervés qui sortent quand la nuit tombe. Ce sont des vampires, des vrais. Robert se rend compte qu'ils ont fondé une toute nouvelle société qui s'épanouit sur Terre et qu'ils craignent de le croiser. Il est donc une légende qui fait peur, comme peut l'être le monstre du Loch Ness ou le Bigfoot pour nous. Puis, au bout du compte, il finit par se faire tuer par les vampires.

Avec la fin alternative, on se rapproche de l'idée originale car les infectés ont conscience de ce qu'ils font et ont pour but de préserver leur clan pour établir un nouveau chaînon dans la chaîne alimentaire. Dans la version pour le cinéma, la conclusion change la compréhension du titre et fait de Robert une légende de par son sacrifice. Le seul élément qui reste est donc la mort de Will Smith...

 

Voir aussi

Black Panther 2 : les fans lancent une pétition pour l'après-Chadwick Boseman

Black Panther 2 : les fans lancent une pétition pour l'après-Chadwick Boseman

La disparition prématurée de Chadwick Boseman en 2020 a attristé les fans de Marvel. Alors que "Black Panther 2" reste l'un des projets du studio, comment envisager la suite sans sa tête d'affiche ? Une pétition vient d'émerger pour que T'Challa reste dans le MCU.