Accueil > News > Cinéma > Jean-Jacques Annaud signe un accord avec la Chine

Jean-Jacques Annaud signe un accord avec la Chine

Le cinéaste français Jean-Jacques Annaud a annoncé jeudi matin sur RTL la signature d’un nouveau film en coproduction avec la Chine, dans le cadre d’un accord plus large d’un montant d’une « quarantaine de millions d’euros« .

 » C’est un accord stratégique de partenariat avec la Chine pour deux films dans les trois prochaines années « , a précisé à l’AFP Xavier Castano, coproducteur de Jean-Jacques Annaud.

Cet accord d’un montant total de 40 millions d’euros fait partie des 50 contrats signés à l’occasion de la visite d’Etat du président chinois en France, s’est félicité M. Castano.

 » Dans les trois ans à venir, on va pouvoir faire deux films ensemble en coproduction, qu’ils viennent de sujets ou chinois ou français « , a-t-il ajouté.
Le prochain film d’Annaud devrait s’intéresser à l’impératrice chinoise Cixi, a dévoilé Xavier Castano.
L’autre film pourrait aussi être réalisé  » par un cinéaste chinois ou un cinéaste français qu’on coproduirait avec eux « , a-t-il poursuivi.

Jean-Jacques Annaud vient de tourner en Mongolie Wolf Totem (titre provisoire) pour China Film group, d’après un best-seller chinois.

Pour le réalisateur, l’accord de jeudi montre que  » les Chinois ont envie de s’ouvrir au reste du monde « .
Il a cependant rappelé aussi que le pays imposait à l’heure actuelle des quotas sur la distribution de films étrangers en Chine. Ainsi les Américains ne peuvent en distribuer que 45 et les Français « entre 5 et 7 », selon le Centre national de la cinématographie (CNC).

Wolf Totem ne  » rentrera pas dans les quotas « , a souligné Xavier Castano. Les accords de coproduction font que le film est considéré comme chinois en Chine et français en France.
 » En Chine, il sera certainement le film français le plus vu et en France le film chinois qui aura la plus grande exposition. C’est tout l’intérêt de la coproduction « , estime-t-il.

La présidente du CNC, Frédérique Bredin s’est réjouie de l’accord signé, assurant que la Chine est en effet un « partenaire stratégique » pour le cinéma français.
Le président de la République devait évoquer la question des quotas avec son homologue chinois, assure-t-on au CNC où l’on rappelle que c’est lors d’une visite d’Etat que le quota de films américains avait été relevé.

(27 Mars 2014 – Relax News)

Voir aussi

Lukas : rencontre avec Jean-Claude Van Damme

Jean-Claude Van Damme est de retour dans Lukas de Julien Leclercq, un film sombre entre polar et film d'action, dans le gris du royaume belge. A cette occasion, il a répondu à nos questions, à sa manière si particulière. Après plus de trois décennies de bons et loyaux services et autant de coups de pieds, l'acteur a changé, sans s'user.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis