Accueil > News > Cinéma > Jeunesse bourgeoise et mortelle au programme de Thoroughbreds

Jeunesse bourgeoise et mortelle au programme de Thoroughbreds

Une nouvelle bande-annonce en dit davantage sur les mortelles héroïnes qui composeront la comédie noire « Thoroughbreds ».

On vous en parlait déjà il y a quelques semaines avec un premier trailer, et on vous en reparlera certainement à nouveau d’ici la fin de l’année tant Thoroughbreds fait parti de nos attentes pour 2018. Et autant dire qu’avec cette seconde bande-annonce ultra dynamique, dans un style clipesque, notre intérêt grandi.

American Psycho rencontre Fatal Games

Avec ces images, on en apprend davantage sur les personnages qui composeront cette comédie grinçante et sanglante. Avant tout, le personnage d’Olivia Cooke (Amanda), présenté comme n’ayant aucun sentiment – ce qui ne fait pas d’elle une mauvaise personne comme elle le dit si bien. L’actrice semble proposer à nouveau une performance de haute volée, de par sa froideur et sa capacité à ne laisser paraître aucune émotion. Un choix intéressant, puisque la comédienne dégage un naturel solaire (il faut la voir dans Katie Says Goodbye).

Tout l’inverse d’Anya Taylor Joy justement. Son rôle, ici, de Lily (qui ressent tout) lui va néanmoins à ravir. Une jeune fille évoluant dans un milieu bourgeois, qui décide avec son amie de tuer son antipathique beau-père (glaçant Paul Sparks), avec l’aide du gentil voyou qui ne sait dans quoi il s’embarque. Ce dernier étant interprété par Anton Yelchin, dont il s’agit d’une des dernières apparitions à l’écran.

Critique d’une jeunesse privilégiée et d’un monde adulte égocentrique, Thoroughbreds, premier film de Cory Finley, est déjà présenté comme une rencontre entre American Psycho et Fatal Games. Drôle, cynique et d’une efficacité redoutable, on espère pouvoir mettre la main dessus très prochainement. Le film est, en effet, annoncé pour le 9 mars 2018 aux Etats-Unis. On attend encore qu’un distributeur français se mette sur les rangs pour le sortir dans l’Hexagone.

Voir aussi

Guillermo Del Toro donne son avis sur l’échec du Dark Universe

Alors qu’il a refusé de commander le projet d’Universal, Guillermo Del Toro revient sur les problèmes symptomatiques des films d’horreur contemporains, et plus précisément ceux rencontrés par "La Momie ", supposé rampe de lancement au Dark Universe.