Accueil > News > Cinéma > Joachim Trier : « il y a très peu de films d’horreur féministes »

Joachim Trier : « il y a très peu de films d’horreur féministes »

Trois ans après Back Home, on retrouve le réalisateur danois Joachim Trier dans un film fantastique envoûtant et sublime qui dépeint avec talent les remises en cause identitaire d’une jeune femme en proie à des crises d’épilepsie, symptômes de facultés surnaturelles et dangereuses. Rencontre.

Si Joachim Trier s’aventure pour la première fois dans le genre fantastico-horrifique, il n’oublie cependant pas ses thèmes de prédilection en plaçant les relations humaines au centre de son histoire. Thelma nous rappelle par instants le Grave de Julia Ducournau lorsque le corps se fait conducteur d’un désir bafoué et qu’il exprime parfois violemment ces questionnements identitaires propres à l’adolescence.

Filmé dans les décors somptueux de la Norvège, Thelma impressionne surtout par les interprétations tonitruantes de ses deux jeunes comédiennes : Eili Harboe et Kaya Wilkins.

Joachim Trier a évoqué pour nous le parcours de son film, ses influences, ainsi que son actrice principale.

Thelma est à découvrir actuellement en salles

Chloé Valmary (22 novembre 2017)

Voir aussi

The Rider : une lutte passionnelle pour préserver son identité

Avec un peu moins de 95 000 entrées en France, « The Rider » a rapidement achevé sa course à sa sortie en mars dernier. Éclipsé par des longs-métrages plus grand public, il n’a pourtant pas à rougir face à la compétition grâce à sa profonde humanité. Faites-vous happer par ces aventures inspirées de faits réels en Blu-ray et DVD dès le 26 septembre.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis