John Wick : le studio ne voulait pas que le chien du héros soit tué - CinéSéries
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

John Wick : le studio ne voulait pas que le chien du héros soit tué

John Wick : le studio ne voulait pas que le chien du héros soit tué

En 2014, Keanu Reeves se retrouvait dans la peau de John Wick. L'intrigue montrait comment ce personnage reprenait du service comme assassin d'élite après le meurtre de son chien. Pourtant, le studio ne voulait pas que l'animal meurt.

David Leitch et Chad Stahelski ont frappé un grand coup en 2014 en proposant John Wickun film d'action explosif porté par Keanu Reeves. Grâce au succès du long-métrage, le concept est rapidement devenu une trilogie, chaque épisode devenant plus populaire que le précédent. Aujourd'hui, John Wick est devenu définitivement culte. Un quatrième épisode et une série dérivée intitulée The Continental sont d'ailleurs prévus. Pourtant, l'histoire aurait pu être bien différente.

Toute la franchise est centrée sur le dérapage de John Wick. Ancien tueur à la retraite, il reprend du service lorsque son chien est assassiné froidement par un de ses ennemis. Le héros pète un câble, dézinguant tout ceux qui se dressent en travers de sa vengeance. C'est le point de départ, fondamental, de cette trilogie violente et très appréciée. Pourtant, le studio Lionsgate ne voulait pas que le chien meurt.

Le studio voulait que le chien reste en vie

Lors d'une interview avec ComicBook.com le scénariste Derek Kolstad, qui a travaillé sur la franchise, a révélé cette information. Ce point de l'intrigue indispensable a failli être coupé par le studio :

Je pense qu'ils voulaient bien faire les choses. Donc le studio voulait enlever la mort du chien. Il voulait simplement se concentrer sur cet assassin qui sortait de sa retraite.

John Wick : le studio ne voulait pas que le chien du héros meurt

Le meurtre du chien de John Wick a toujours fait partie du scénario. Mais Lionsgate avait peur que la séquence ne passe pas bien à l'écran, et que le public n'y adhère pas. Mais les créateurs du film ont insisté pour que le décès du chien de John Wick soit l'élément déclencheur de l'histoire. Ils se sont battus pour que ce soit l'aspect essentiel du voyage personnel de John Wick au cours du film comme le rappelle Derek Kolstad :

Cette connexion avec le chien est indispensable à l'âme de John Wick. Il est la clé. Chad et David se sont battus pour cela, ils l'ont compris dès le début et ils avaient raison. Ils ont insisté pour garder cet aspect de l'histoire. Ils s'en sont bien sortis. Ce sont des mec talentueux.

Malgré l’insistance des deux cinéastes, le studio est resté préoccupé par cette question. Lionsgate restait persuadé que le décès du chien était de trop, et était largement dispensable. Les producteurs ont donc organisé des projections tests pour voir les réactions du public. C'est là qu'ils ont compris que le duo de cinéastes avait raison et ont donc décidé de leur faire confiance.

La relation entre John Wick et son chien est primordiale dans le déroulement de l'intrigue. C'est l'élément qui justifie la descente aux enfers du protagoniste. Sans ce tragique accident, le héros serait resté tranquillement dans sa retraite. C'est un élément fondateur de la mythologie du personnage. John Wick sans cette histoire de chien, ce n'est pas vraiment John Wick.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

2 Guns dimanche 12 juillet sur TF1 : quel duo devait porter le film avant Denzel Washington et Mark Wahlberg ?

2 Guns dimanche 12 juillet sur TF1 : quel duo devait porter le film avant Denzel Washington et Mark Wahlberg ?

Dans "2 Guns", Denzel Washington et Mark Wahlberg incarnent deux agents infiltrés contraints de s’associer pour démanteler un réseau de trafiquants de drogue. Au-delà de ses scènes d’action, le film repose essentiellement sur l’alchimie comique entre ses têtes d’affiche. À l’origine, le long-métrage devait d’ailleurs être porté par un duo bien connu des amateurs de comédies américaines.