Joker : la suite est-elle encore d'actualité ?

Le célèbre vilain de retour ?

Joker : la suite est-elle encore d'actualité ?

Joaquin Phoenix va-t-il finir par reprendre le rôle du Joker dans un second film ? Si une suite a effectivement été évoquée, on ne sait plus si elle reste d'actualité. Un nouveau rapport vient nous donner une mise à jour à ce sujet.

Joker : un succès à un milliard de dollars

Warner n'y a pas cru pendant sa conception, mais Todd Phillips s'est battu pour que Joker voit le jour. On l'en remercie, tant le film a été une brillante réussite à contre-courant de ce que l'on trouvait d'habitude dans les adaptations de comics. Un projet risqué : s'intéresser au méchant le plus célèbre de l'univers Batman en essayant de décrypter ses origines aurait pu être un naufrage. Porté par un Joaquin Phoenix en état de grâce, le film s'est imposé comme l'un des moments de cinéma les plus importants de la fin des années 2010.

Warner doit aussi, finalement, ne pas regretter d'avoir produit le long-métrage. Présent dans les plus grandes cérémonies, primé à Venise et détenteur d'un succès au box-office qui dépasse le milliard de dollars de recttes, Joker est une réussite peu importe par quel bout on le prend. À l'image de Logan, on a encore eu la preuve que le monde des super-héros peut permettre de créer des oeuvres sombres sans que ça ne soit incompatible avec la réussite commerciale.

Joker
Arthur Fleck (Joaquin Phoenix) - Joker ©Warner Bros.

Où en est la suite ?

La belle histoire devrait continuer, si l'on en croit des rapports de 2019. Il se dit, du côté des sérieux médias américains, qu'une suite serait désirée, toujours avec l'implication de Todd Phillips. Un prolongement dont on n'a plus entendu parler depuis un petit moment. Mais The Hollywood Reporter persiste et signe. Dans un article au sujet du prochain Superman noir, on apprend que Joker 2 est toujours en train d'être développé. L'idée serait de continuer à utiliser cette incarnation du personnage, sans se soucier d'un quelconque univers étendu. Si suite il y a, elle continuera de ne pas être connectée avec les autres projets DC du studio.

En somme, il s'agirait de retrouver Arthur Fleck après sa transformation définitive en Joker. Mais pour raconter quoi ? Là est toute la question. Si on omet le succès financier, est-ce nécessaire d'un point de vue artistique de poursuivre avec ce personnage ? Bien qu'on ne sache pas quel pitch peut motoriser ce retour, on reste dubitatif sur le fait de suivre un méchant qui a sombré pour de bon. Le premier film tenait justement un bon équilibre sur la caractérisation d'Arthur Fleck, entre victime et bourreau. On attendra que le studio se positionne plus officiellement sur ce dossier pour en savoir plus.

 

Voir aussi

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Stanley Kubrick est l’un des plus grands réalisateurs de l’Histoire du cinéma, si ce n’est le plus grand. Sa carrière de cinéaste débute réellement en 1953 lorsqu’il réalise son premier long-métrage : "Fear and Desire". Un film qu’il a pourtant détesté et renié, au point de tout tenter pour le faire disparaître.