MENU
Accueil > News > News Cinéma > Joker : les escaliers du film deviennent un lieu touristique
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Joker : les escaliers du film deviennent un lieu touristique

Joker

Facilement trouvable sur Google Maps, l’escalier du film Joker est devenu une véritable attraction touristique, où l’on se presse pour se prendre en photo, recréer la danse du personnage, ou tout simplement découvrir ce lieu de tournage. Un afflux de curieux qui concourt à la popularité du film, et moins à la sérénité des locaux.

Depuis quelques jours fleurissent sur internet et Instagram particulièrement des photos prises sur les marches de l’escalier, maintenant célèbres, du film Joker. Un escalier que l’on peut voir à plusieurs reprises dans le film, et surtout lors de la fameuse scène sur le morceau de Gary Glitter « Rock’n Roll part 2 ». Joaquin Phoenix y danse en descendant les marches, dans une des scènes les plus emblématiques du film. Très réussie, la scène est instantanément devenu un mème, et cet escalier new-yorkais la nouvelle attraction touristique.

Les spectateurs les plus attentifs auront remarqué que cette descente glorieuse fait suite à deux autres moments du film où on voit Arthur Fleck remonter piteusement ces marches, abattu et déprimé, alors qu’il n’a pas encore embrassé sa nouvelle identité.

Un afflux de touristes pas forcément bienvenu

Que ce soit simplement pour s’afficher sur les marches, voir l’endroit, ou recréer plus précisément la scène, ils sont nombreux à s’être rendus sur les lieux. Un petit tour sur Instagram et #Jokerstairs apporte facilement la preuve de la popularité de la scène, et du lieu.

View this post on Instagram

🎬🤡 @jokermovie @toddphillips1

A post shared by Ray H. Mercado (@raylivez) on

Si le lieu est maintenant « augmenté » par le film Joker, cela amuse autant que cela agace les locaux. Comme le rapporte Vulture, plusieurs font remarquer que cet escalier, situé dans le quartier Highbridge du Bronx, était auparavant un véritable coupe-gorges, et que si la sécurité s’était améliorée, presque personne ne l’empruntait ou n’y prêtait attention, jusqu’à la sortie du film de Todd Phillips. Un homme se souvient :

Dans les années 70 et 80, vous n’auriez pas emprunté l’escalier. Vous pouviez vous faire tuer. Les dealers s’installaient au milieu, et vous regardaient monter. Si vous ne connaissiez personne, ils s’interposaient.

Une ambiance très Joker pour le coup, remplacée maintenant par des grappes de touristes et de curieux qui veulent s’immortaliser à la manière de Joaquin Phoenix. Un cas complexe de performance cinématographique, de culture Instagram et de gentrification, qui pourrait ne pas tarder à lasser les riverains. D’ailleurs une parodie a été diffusée, où de faux jokers attaquent des (faux) touristes.

Voir aussi
Omar Sy
L’Appel de la forêt : Omar Sy nous raconte son travail avec Harrison Ford

À l'occasion d'une rencontre avec Omar Sy pour le film "L'Appel de la forêt", actuellement dans les salles, on a voulu savoir comment il avait vécu la rencontre et le travail avec Harrison Ford. Avec sincérité et quelques étoiles dans les yeux, l'acteur parle d'une expérience unique.

Copyright © 2020 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis