Justice League : des similarités importantes avec Avengers

Justice League : des similarités importantes avec Avengers

Bien que concurrents, les univers cinématographiques DC et Marvel se recoupent très largement ! En voici une liste non exhaustive...

L'univers DC offre plus de quarante super-héros et autant de super-vilains. On ne présente plus Aquaman, Batman, Cyborg, Flash, Superman et Wonder Woman, tous mis en avant avec la sortie de Justice League. Sans oublier Beast Boy, Green Arrow, Robin ou encore Supergirl. Avec pas moins de trente films avant 2012, Justice League a suivi Man of Steel (2013), Batman V Superman : L'Aube de la justice (2016), Suicide Squad (2016) et Wonder Woman (2017).

Côté Marvel, les super-héros sont, entre autres, Iron Man, Hulk, Thor et Captain America, vus dans Iron Man (2008), L'Incroyable Hulk (2008), Iron Man 2 (2010), Thor (2011) et Captain America : First Avenger (2011), Avengers (2012). Après quoi, onze films se sont succédés jusqu'à Thor : Ragnarök (2017). À noter par ailleurs, pas moins de six projets en cours pour les deux années à venir !

Les deux géants ont donc des points communs incontestables. Et tandis que Joss Whedon, qui a réalisé Avengers, a repris la suite de Zack Snyder sur Justice League, une vidéo diffusée par ScreenCrush point met justement en lumière les similarités entre les deux films. Mais celles-ci dépassent même le film Avengers, et on retrouve des points communs entre Justice League et l'univers Marvel global.

Chasseurs de tête

Avec Avengers et Justice League, on retrouve tout d'abord la réunion des deux dream team, pour la première fois au cinéma. Des équipes constituées plus ou moins de la même manière. Les hommes recrutent des femmes : Batman (Ben Affleck) se charge de Wonder Woman (Gal Gadot) et Nick Fury (Samuel L. Jackson), directeur de l'agence de protection de la Terre (le S.H.I.E.L.D), de Black Widow (Scarlett Johansson), alias Natasha Romanoff, ex-agent du KGB au service du S.H.I.E.L.D donc. Puis, les hommes recrutent des hommes : toujours Batman, il va chercher Aquaman (Jason Momoa) au fin fond du trou du cul du monde, et Nick Fury rend visite à Captain America (Chris Evans). Et enfin, les femmes recrutent des « monstres » : Natasha Romanoff se charge du docteur Bruce Banner, alias Hulk (Mark Ruffalo), et Wonder Woman de Victor Stone, alias Cyborg (Ray Fisher).

Un monde en péril

Dans les deux cas, le monde est bouleversé et la fin est proche. Marvel et DC nous offrent tous les deux des sortes de cubes magiques. Chez le premier, c'est le Tesseract, convoité par Loki (Tom Hiddleston ?), petit frère de Thor. Le cube cosmique permet de prendre le contrôle de la planète, rien que ça ! Pour Justice League, il s'agit de trois boites-mères (de forme cubique aussi...) qui donnent le pouvoir à Steppenwolf de dévaster le monde. Les deux étant, bien entendu, cachés depuis des millénaires.

Mais derrière Steppenwolf, se cache Darkseid, encore plus vilain que le méchant mis en avant. Idem avec Thanos, qu'on verra davantage dans The Avengers : Infnity War. Le despote est tellement fort que les Avengers devront s'unir aux Gardiens de la Galaxie pour en venir à bout. Comme toujours derrière le grand méchant se tapit donc un encore plus méchant. Comme quoi les super-héros gagnent les batailles mais jamais la guerre. Ce ne serait plus drôle sinon, on n'aurait plus rien à se mettre sous la dent !

Des stéréotypes

Tandis que la vidéo rappelle que Wonder Woman et Natasha Romanoff combattent à elles seules une armée d'hommes en début de film, on notera également la présence des Valkyries dans Thor Ragnarok, qui répondent aux Amazones de DC.

Par ailleurs, en termes de construction de personnages, Bruce Wayne et Tony Stark (Robert Downey Jr., successeur de Nick Fury) sont tous les deux immensément riches. Ils utilisent la technologie pour lutter contre le dark side, à coups de gadgets, de batmobil ou encore de missiles. Stark devient ainsi Iron Man et Wayne enfile le costume de Batman. On peut aussi comparer Cyborg à Tony Stark, tous deux puisant leurs capacités de leurs armures high-tech. Bien que Cyborg soit plus attaqué, puisque c'est à son corps tout entier que la technologie s'en est prise ! Tous deux peuvent également connaître la vie de quiconque en quelques secondes grâce à leurs capteurs et radars.

Toujours en allant chercher au-delà du film Avengers, on voit dans les univers Marvel et DC des super-héros à la double identité s'amouracher d'humaines. Dans les comics, Jane Foster (Natalie Portman) est une infirmière modèle employée par le Docteur Donald Blake, identité secrète de Thor dont elle est amoureuse. Loïs Lane (Amy Adams), journaliste du Daily Planet, est amoureuse de Clark Kent, intello à lunettes, qui se révélera être le viril Superman. Comme quoi, l'habit ne fait pas le moine et ces messieurs le leur rendent bien, eux aussi plus entichés que jamais !

Enfin, on notera un goût prononcé pour les casques avec des cornes. Que ce soit le démon enflammé qui voulait unir sa couronne à l’Éternelle Flamme au début du dernier Thor pour accomplir le Ragnarök, la dégaine de Loki, ou celle de Steppenwolf. La Déesse de la Mort semble, quant à elle, avoir une araignée vissée sur la tête (très pratique), mais on retrouve un peu les cornes quand même...

Résolutions

Enfin, le final de Justice League respecte à s'y méprendre le même schéma que les différents films Marvel. Cela commence par le plus puissant des personnages qui change de personnalité. Hulk dans l'Ère d'Ultron, est également méconnaissable dans l’arène de la planète Sakaar dans Thor : Ragnarök. Superman, lui, est imbuvable après être revenu à la vie. Leurs coéquipiers respectifs doivent alors les combattre pour qu'ils reviennent à eux. Vive la reconnaissance, et vive l'amitié !

Puis, afin d'éradiquer le mal, l'un des membres de la dream team doit pénétrer le fameux cube d'énergie. La veuve noire doit ainsi fermer le portail ouvert sur la galaxie. Elle emmène le spectre de Loki avec elle. Cyborg s'engage quant à lui à séparer les mother box en plongeant les deux mains dans la malédiction !

Pour terminer, nos super-héros bénéficient d'un nouveau quartier général. C'est le cas à la fin de Avengers 2 : l'Ère d'Ultron, et de Justice League avec Bruce Wayne qui réhabilite l'ancien manoir de sa famille. Et évidemment, les deux films disposent de deux scènes post crédit pour chacun ! L'une comique : les héros réunis autour de la table dans Thor ; la course entre Superman et Flash (Ezra Miller) dans Justice League. La seconde, pour instaurer une suite.

D'autres similitudes vous ont-elles sauté aux yeux ? Nul doute que oui !

 

Voir aussi

Incassable : qu'est devenu le projet

Incassable : qu'est devenu le projet "Incassable 2" ?

En 2000, juste après « Sixième Sens », M. Night Shyamalan réalise un autre de ses grands classiques avec « Incassable ». Avant que « Split » ne vienne au monde, le réalisateur voulait mettre en scène « Incassable 2 ». Voici ce qu'est devenu le projet.