ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Justice League : Warner Bros va-t-il sortir la suite de la trilogie ?

Les pontes de Warner ont donné leur avis

Justice League : Warner Bros va-t-il sortir la suite de la trilogie ?

Avec la sortie de "Zack Snyder's Justice League", le public demande que la suite de la trilogie voit le jour. Peut-on encore y croire après tout ce qu'il s'est passé entre le réalisateur et le studio ? Ann Sarnoff, CEO de WarnerMedia, répond.

La trilogie Justice League réanimée ?

C'est LE sujet à la mode en ce moment. Depuis son arrivée le 18 mars dernier, Zack Snyder's Justice League polarise toute l'attention. Ce montage met fin à une histoire qui dure depuis trop longtemps. En plus d'avoir un film qui met au placard la version signée Joss Whedon, on a ce qui devait être la première pièce d'un ensemble beaucoup plus grand : une trilogie. On voit d'ailleurs se multiplier les informations sur les deux films suivants. De quoi nous permettre de mieux comprendre la vision de Zack Snyder sur la durée. Rien qu'avec le premier volet, on comprend que Martian Manhunter allait rejoindre la Justice League et que Darkseid n'avait pas dit son dernier mot avec l'Equation Anti-vie.

Nous ne disposons pas encore des audiences et retours financiers sur ce montage mais il y a fort à parier que le succès doit être au rendez-vous. L'attente générée et le soutien des fans doivent se matérialiser avec des chiffres. Que ce soit avec des abonnements sur HBO Max ou avec les achats et le streaming sur les autres plateformes. La question, maintenant, est la suivante : Warner peut-il céder et revenir sur sa décision de ne pas prolonger la trilogie de Zack Snyder ? Les déclarations officielles du studio étaient assez claires sur le sujet. Le réalisateur n'a pas d'avenir dans le DCEU des prochaines années mais les fans continuent de militer pour restaurer le Snyderverse.

Zack Snyder's Justice League
Zack Snyder's Justice League ©Warner Bros

Nos derniers espoirs douchés

Au tour d'Ann Sarnoff, CEO de WarnerMedia, de calmer tout le monde lors d'une interview chez Variety. Il a forcément été question de la suite de Justice League mais l'intéressée nous assène un nouveau coup derrière la nuque et désamorce les spéculations :

Nous sommes très contents d'avoir fait le SnyderCut, mais nous sommes très excités au sujet de ce que nous développons maintenant pour tous les personnages multi-dimensionnels DC.

Cette position se comprend, dans le sens où elle décrédibiliserait encore plus Warner si un autre retournement de veste avait lieu. D'autant plus que, sur ce coup, il faudrait s'engager à faire deux films qui coûteraient chacun un sacré paquet de dollars... Avec tous les éléments en notre possession, il est clair que cette trilogie aurait été une entité exceptionnelle portant une vision originale et des choix osés. À défaut d'avoir cette trilogie, il faudra se tourner vers les films en solo de Flash, Aquaman et Wonder Woman.

Au tour de l'Ayer Cut ?

Suicide Squad
Suicide Squad ©Warner Bros

Justice League n'est pas le seul film charcuté par le studio. David Ayer est lui aussi monté au front et n'a pas manqué de révéler que sa vision avait été altérée sur Suicide Squad. Partant pour sortir l'Ayer Cut du film, il n'a malheureusement pas reçu le même soutien que son compère Zack Snyder. Il serait évidemment intéressant de voir à quoi le film peut ressembler tant le montage cinéma est un désastre artistique. Ann Sarnoff a aussi été interrogée sur ce point et sa réponse ne laisse aucune place au doute :

Nous n'allons pas développer un montage de David Ayer.

Une autre position qui se comprend. Le studio ne peut pas offrir des Director's cut à tous les films qu'il a voulu modifier par le passé. En terme de communication, le message ne serait pas à son avantage et son interventionnisme serait encore une fois pointé du doigt. Après cette déclaration d'Ann Sarnoff, le réalisateur s'est empressé de réagir sur Twitter :

 

Voir aussi

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Grand film de René Clément, "Jeux interdits" révéla Brigitte Fossey alors qu'elle n'était qu'une enfant. Sur le tournage, ce n'était pas toujours facile de lui faire exprimer certaines émotions. Pour la scène finale, le réalisateur opta pour une méthode qui aurait pu la traumatiser.