Accueil > News > Cinéma > La Belle et la Bête : la magie est-elle de retour ?

La Belle et la Bête : la magie est-elle de retour ?

Le 22 mars prochain débarquera dans nos salles La Belle et la Bête, l’adaptation en live action du dessin animé éponyme sorti en 1991. Réalisé par Bill Condon, le long-métrage met en scène Emma Watson dans le rôle de Belle et Dan Stevens dans celui de la Bête. Est-ce que Disney est parvenu à retranscrire la magie du dessin-animé tout en insufflant un vent de modernité ? Éléments de réponse.

Le dessin-animé est toujours présent

Nous l’avions compris dès la première bande-annonce du film : Disney semblait être parti pour une adaptation extrêmement fidèle du dessin-animé, reprenant quasiment plan pour plan des scènes cultes du film de Gary Trousdale et Kirk Wise.

Même si le pari pouvait sembler risqué au premier abord, tout le monde y trouve son compte : les fans du dessin-animé seront ravis de cette adaptation très fidèle, et les nouveaux spectateurs seront charmés par cet aspect de conte de fées.

Des costumes aux chansons en passant par le visuel du château de la Bête et du village de Belle, tout est semblable au dessin-animé, mais Bill Condon a également pris le parti d’insuffler de la nouveauté.

Un vent de fraîcheur bienvenu

26 ans après le dessin-animé, Disney a tout de même tenu à apporter une touche de modernité à La Belle et la Bête, qui se traduit en particulier à travers les personnages et les chansons.

Emma Watson s’était exprimée à ce sujet il y a quelques mois : Belle ne serait pas seulement la demoiselle en détresse, mais bien une femme forte et indépendante. Contrairement au dessin-animé, elle est elle-même inventeur. Comme son père, elle imagine et met au point des machines capables de soulager le travail de l’Homme. Watson, fervente féministe, n’y est certainement pas pour rien dans ce choix.

LeFou, le faire valoir de Gaston, interprété par Josh Gad, est très important dans l’Histoire de Disney : c’est le premier personnage ouvertement homosexuel à apparaitre à l’écran. Cette décision a d’ailleurs été très mal perçue dans certains pays étrangers comme la Malaisie qui n’ont pas hésité à enlever certaines séquences jugées « choquantes » pour la population. La modernité, ça n’est (hélas) pas pour tout le monde.

Les chansons ont également subi un léger lifting. Ré-arrangées et ré-interprétées par le nouveau casting, elles nous ont permis de découvrir le très joli brin de voix d’Emma Watson, ainsi que du reste de l’équipe. Mais vous aurez également le plaisir d’entendre des compositions originales, aux côtés des classiques comme C’est la Fête ou encore L’histoire éternelle.

Vous avez encore besoin d’être convaincus ? Regardez la bande-annonce :

Toute l’actu Cinéma est sur => Toutes les infos sur La Belle et la Bête

Chloé Valmary (19 mars 2017)

Voir aussi

C’est quoi le motion smoothing, le procédé qui irrite Chris Nolan ?

Christopher Nolan et de nombreux autres réalisateurs sont récemment montés au créneau pour que leurs films ne soient plus modifiés pour les téléviseurs à l’aide du procédé dit de « motion smoothing ». Mais de quoi parle-t-on exactement ? Explications.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis