ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

La Gloire de mon père : que sont devenus les acteurs ?

La Gloire de mon père : que sont devenus les acteurs ?

"La Gloire de mon père" d'Yves Robert, adapté de l'oeuvre de Marcel Pagnol, est un véritable chef-d'oeuvre des années 1990. On refait un point sur ce que sont devenus les acteurs du film.

Sorti en 1990, le film La Gloire de mon père réalisé par Yves Robert fait partie de ces petits trésors cinématographiques français qui résistent au passage du temps, comme les écrits de Marcel Pagnol, dont il est tiré.

Véritable ode à l'enfance et aux souvenirs heureux de cette période d'innocence, La Gloire de mon père est adapté du premier volet de la série autobiographique "Souvenirs d'enfance" de Marcel Pagnol paru en 1957. Il s'attache à l'enfance de ce dernier, passée entre Marseille et Aubagne, et plus particulièrement à ses vacances d'été à la "Bastide Neuve" située sur les collines de la commune d'Allauch en périphérie de Marseille.

Découvrez ce que sont devenus les acteurs de ce petit chef-d'oeuvre du septième art, mis en musique par Vladimir Cosma.

Les enfants

Pour camper Marcel Pagnol dans sa pré-adolescence, c'est le jeune Julien Ciamaca qui avait été choisi. Après avoir tourné ce film et sa suite, Le Château de ma mère, il s'est éloigné des plateaux de cinéma et a fait des études à l'Institut national des sciences appliquées à Lyon. Il est aujourd'hui ingénieur chez EDF à Lyon. Il avait expliqué il y a quelques mois à nos confrères de France Bleu qu'il avait vécu le tournage de ces deux films comme une expérience, mais qu'il avait préféré ensuite poursuivre des études dans un tout autre domaine.

Même son de cloche pour Victorien Delamare et Joris Molinas qui interprétaient Paul Pagnol et Lili des Bellons. Après avoir fait une petite apparition en 1993 dans le film Un, deux, trois, soleil de Bertrand Blier, le premier a définitivement laissé de côté sa carrière d'acteur et exerce aujourd'hui le métier de plombier dans la Drôme. Le second n'a également pas continué dans le cinéma et vit aujourd'hui dans le Sud de la France.

Les adultes

Si les enfants étaient tous débutants, les acteurs choisis pour camper Joseph Pagnol, Augustine Pagnol, Tante Rose et Oncle Jules étaient quant à eux bien professionnels et ont tous continué une brillante carrière au cinéma et au théâtre.

Après La Gloire de mon père et Le Château de ma mère, Philippe Caubère (Joseph) s'est surtout illustré sur les planches en tant que comédien et également metteur en scène. Il a notamment décroché le Molière du comédien dans un spectacle de théâtre public en 2017 pour Le Bac 68. L'année suivante il a été nommé pour son rôle dans la pièce Adieu Ferdinand ! Entre 2009 et 2013 il est revenu sur les pas de Marcel Pagnol pour les pièces Jules et Marcel et La Femme du boulanger.

De son côté, Nathalie Roussel (Augustine) a été vue au cinéma, notamment dans Comme des frères ou Adopte un veuf, à la télévision, notamment dans la série Ainsi soient-ils, et également au théâtre dans une quinzaine de pièces.

Thérèse Liotard (Tante Rose) également connue pour ses rôles dans L'une chante, l'autre pas d'Agnès Varda et Viens chez moi, j'habite chez une copine de Patrice Leconte s'est fait très discrète après le succès de La Gloire de mon père/Le Château de ma mère. On a néanmoins pu la revoir au cinéma dans Pas de scandale de Benoît Jacquot en 1999, et dans quelques téléfilms et pièces de théâtre. Depuis 2013, elle s'est retirée des écrans.

Didier Pain (Oncle Jules) qui avait déjà côtoyé l'univers de Marcel Pagnol dans Jean de Florette et Manon des sources dans lesquels il interprétait Eliacin, a continué sa carrière au cinéma, notamment dans Les Visiteurs dans lequel il campait le Roi Louis XVI le gros. Il est malheureusement décédé le 10 février 2019 à Bangkok en Thaïlande à l'âge de 71 ans. Il était également l'oncle de Vanessa Paradis dont il avait d'ailleurs géré le début de carrière (il avait notamment produit les films Elisa et Un amour de sorcière dans lesquels elle tient le premier rôle).

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.