La mairie de paris se désengage du festival de Paris

La mairie de Paris a annoncé jeudi 11 juillet qu’elle avait décidé de se "désengager du festival du film de Paris, dont la forme actuelle ne correspond plus à l'attente des cinéphiles et professionnels parisiens. (…) Consciente de son rôle de capitale du cinéma sous toutes ses formes et qui entend le préserver, (elle) souhaite créer un événement à la hauteur de cette ambition.
En concertation avec le ministère de la Culture, le Centre national de la cinématographie (CNC) et l'ensemble de la profession",
la Ville de Paris déclare qu'elle "mettra en œuvre dès 2003 une manifestation ouverte à l'ensemble des cinématographies d'Europe et du monde à destination de tous les publics et de tous les professionnels".
La Ville de Paris a apporté ces deux dernières années un budget de 2,29 millions d'Euros (soit 760.000 Euros par édition, soit environ 1/3 du budget total du festival)

Créé en 1986, Le Festival du Film de Paris, qui a pour présidente d’honneur Isabelle Adjani, présente chaque année au public Parisien des films provenant du monde entier. Avec comme pays invité d’honneur L’Espagne, l’édition 2002 a vu défiler différents artistes espagnols comme Pedro Almodovar, Marisa Paredes, Carmen Maura, Eduardo Noriega, Carlos Saura et Fernando Trueba, Javier Bardem, ou encore Marc Recha. L’an prochain, l’événement devrait avoir lieu comme prévu du 24 mars au 1er avril 2003, avec la Grande-Bretagne comme invité d'honneur.

A.C. (12 juillet 2002)

Découvrez les deux précédentes éditions du festival :
FESTIVAL DU FILM DE PARIS 2001
FESTIVAL DU FILM DE PARIS 2002

 

Voir aussi

Les Compères : cette décision de Francis Veber qui a

Les Compères : cette décision de Francis Veber qui a "déçu" Pierre Richard

"Les Compères" est le premier film de Francis Veber où un dénommé François Pignon apparaît. Et face au succès de la comédie, puis de celui de "Les Fugitifs", Pierre Richard se convainc que le personnage lui appartient.