ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

La Prière : la prestation incroyable d'un jeune acteur prometteur

La Prière : la prestation incroyable d'un jeune acteur prometteur

"La Prière" est un film sur la rédemption qui a marqué l'année 2018. Si le long-métrage de Cédric Kahn est aussi réussi, c'est en grande partie grâce à Anthony Bajon, son acteur principal.

La Prière : de quoi ça parle ?

La Prière est un film français réalisé par Cédric Kahn en 2018.

On y suit Thomas, un jeune homme de 22 ans. Victime d'une overdose, il cherche une solution pour sortir de sa dépendance à la drogue. Il trouve refuge dans une communauté isolée dans les montagnes. Ici, rien ne pourra le détourner de sa recherche de sérénité. Pas de cigarettes, pas d'alcool, pas de compagnie féminine puisque les filles se trouvent dans une autre maison. Seuls la prière et le travail ont leur place dans cet endroit peuplé d'âmes autrefois perdues et qui ne veulent pas se reperdre dans les tentations de la civilisation. Thomas est accompagné dans sa rédemption par un autre garçon qui le soutient, surnommé l'ange gardien. Non sans mal, il va découvrir, au gré de ses progrès et de quelques crises d'angoisse, l'amitié, la foi et l'envie de vivre et d'aimer. Il va surtout apprendre à assumer qui il est et à ne plus se cacher derrière des mensonges.

La Prière

Malgré son titre, le sujet de La Prière est moins la religion que l'apprentissage de la vie et des valeurs de solidarité qui importe. Dans ce genre de film, il faut un acteur exceptionnel pour que l'émotion passe à l'écran sans avoir l'air surjouée. Cédric Kahn avait de plus décidé de ne pas choisir de comédiens connus pour incarner les rôles principaux. Une façon pour lui de revenir à la manière de faire qu'il avait adoptée pour ses premiers films comme Bar des rails et Trop de bonheur. L'acteur se plongeant dans cette quête de soi magistrale se nomme Anthony Bajon.

Trouver l'espoir

La film commence dès les premières secondes sur un plan qui nous met tout de suite face à celui que nous allons suivre pendant 1h47. Thomas a le regard perdu, ne sait pas vraiment dans quelle aventure il s'embarque et c'est le spectateur qu'il regarde dans les yeux. Ce visage solitaire et plein de détresse sourde, c'est celui d'Anthony Bajon, alors âgé de 23 ans.

En 2018, le jeune acteur n'est pourtant déjà plus un débutant. Bajon a fait ses premiers pas de comédien 2 ans plus tôt dans Les Ogres de Léa Fehner. Il apparaît ensuite dans Maryline de Guillaume Gallienne et Rodin de Jacques Doillon. Il incarne, dans ce dernier, Auguster Beuret, le fils du sculpteur joué par Vincent Lindon.

Pour jouer Thomas, Cédric Kahn cherche un garçon avec de la présence, de l'intensité, capable de jouer le volcan qui explose. D'un autre côté, il doit aussi être habité d'une certaine candeur et d'une fragilité que l'on retrouve souvent chez les jeunes hommes qui sont encore quelque part des enfants. Une autre qualité que le réalisateur voulait chez son acteur, c'était qu'il soit indéfinissable socialement. A l'heure du choix, il jette son dévolu sur Bajon qui lui prouva qu'il avait fait le bon.

La Prière

S'il fallait plus de preuves à la qualité de son extraordinaire performance dans La Prière, le jeune comédien reçut en 2018 l'Ours d'argent du meilleur acteur à la Berlinale, le Swann d'or de la révélation masculine du festival de Cabourg et une nomination au César du meilleur espoir. Une nomination qu'il doubla l'année d'après avec sa prestation encore une fois remarquée dans Au nom de la terre.

Avec une telle carrière déjà derrière lui, il est pourtant peut-être temps de ne plus considérer Anthony Bajon comme un espoir mais simplement comme un comédien qu'on n'a pas fini de voir à l'écran. Il sera à découvrir en 2021 dans le film Teddy.

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.