ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

L'Affaire Roman J. sur Netflix : retour sur le changement physique de Denzel Washington

L'acteur s'est donné du mal pour ce rôle

L'Affaire Roman J. sur Netflix : retour sur le changement physique de Denzel Washington

Dans "L'Affaire Roman J.", Denzel Washington incarne un avocat idéaliste tiraillé par des questions morales. L'acteur a beaucoup travaillé pour trouver le bon physique à donner à son personnage.

L'Affaire Roman J. : une idée de la morale

L'Affaire Roman J. est un film écrit et réalisé par Dan Gilroy. L'homme s'est fait connaître dès son premier film, Night Call, dans lequel Jake Gyllenhaal incarnait un photographe prêt à tout pour décrocher un scoop sur les collines de Los Angeles. Changement de décor total ici, puisque le film se penche sur le monde des tribunaux et de la justice de la ville.

Nous y suivons Roman J. Israel (Denzel Washington), un avocat idéaliste dirigé par une détermination sans faille à faire régner la loi. Il voit pourtant sa vie chamboulée à la mort de son mentor. Ce dernier était une légende des droits civiques des mauvais quartiers de Los Angeles et un exemple à suivre pour Roman. Il décide de changer radicalement son existence et intègre un nouveau cabinet mené de main de maître par l'ambitieux George Pierce (Colin Farrell). Dans sa vie personnelle, il rencontre Maya Alston (Carmen Ejogo), une militante pour l'égalité des droits avec qui il se lie d'amitié. Très rapidement, des doutes s'installent dans l'esprit de l'avocat concernant la moralité de son nouvel employeur.

L'Affaire Roman J.
L'Affaire Roman J. ©Bron Studios

Le casting est complété par Lynda Gravatt, Amanda Warren, Hugo Armstrong, Tony Plana, DeRon Horton, Amari Cheatom et Sam Gilroy.

L'Affaire Roman J. montre un côté moins glamour de la Cité des anges avec son quartier malfamé de Skid Row, ses tribunaux surchargés et ses prisons. Le film a d'ailleurs été tourné principalement dans des décors réels. Pour rentrer dans son personnage, Denzel Washington a lui beaucoup travaillé son physique.

Un nouveau noyau pour l'avocat

Denzel Washington est un des plus grands acteurs américains de ces 30 dernières années. On ne compte plus le nombre de grandes interprétations du comédien. Il s'est fait connaître pour ses incarnations de figures historiques ayant réellement existé, de l'activiste Malcolm X au boxeur Hurricane Carter en passant par le coach Herman Boone dans Le Plus beau des combats. Washington sait également créer des personnages de toutes pièces, comme il l'a si bien fait dans Training Day, Flight ou Le Livre d'Eli.

Au moment de donner vie à l'avocat qu'il incarne dans L'Affaire Roman J., le comédien est parti sur plusieurs pistes qui ont plu au réalisateur. Il s'est d’abord fait retirer les facettes qu'il porte d'habitude sur ses dents pour lui donner un sourire un peu moins parfait. Pour sa coiffure, il s'est laissé pousser les cheveux afin d'arborer une magnifique coupe très 70's. L'acteur voulait justement montrer que le personnage était resté coincé à cette époque, aussi bien au niveau de sa coiffure que de sa façon de s'habiller.

L'Affaire Roman J.
L'Affaire Roman J. ©Bron Studios

Il ne fait pas attention à son physique pour plusieurs raisons. La première, c'est qu'il n'en a pas les moyens. La deuxième, c'est qu'il veut offrir son énergie à rendre la justice et non à avoir l'air d'une gravure de mode. Pour donner encore plus de singularité à son héros, Denzel Washington lui a donné une façon de marcher bien à lui, un peu gauche. Pour se faire, il a porté pendant le tournage des chaussures trop grandes. Grace à ses efforts et son talent, l'acteur a été nommé à l'Oscar et au Golden Globe 2018 du meilleur acteur pour sa prestation.

L'Affaire Roman J. est disponible en streaming sur Netflix.

 

Voir aussi

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Grand film de René Clément, "Jeux interdits" révéla Brigitte Fossey alors qu'elle n'était qu'une enfant. Sur le tournage, ce n'était pas toujours facile de lui faire exprimer certaines émotions. Pour la scène finale, le réalisateur opta pour une méthode qui aurait pu la traumatiser.