ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Le Hobbit la bataille des cinq armées : pourquoi le film n'aurait jamais dû voir le jour ?

Le Hobbit la bataille des cinq armées : pourquoi le film n'aurait jamais dû voir le jour ?

« Le Hobbit : La bataille des cinq armées » est le troisième et dernier épisode de la trilogie du Hobbit. Un épisode final toujours mis en scène par l'irremplaçable Peter Jackson. Mais ce dernier épisode ne devait initialement pas exister.

Le Hobbit : une conclusion musclée

En 2014, après deux films, Peter Jackson est de retour derrière la caméra pour conclure la trilogie du Hobbit initiée en 2012 après l'énorme twist à la fin du Hobbit : la désolation de Smaug. Le film reprend là où il s'était arrêté pour offrir un dénouement en bonne et due forme. Pour l'occasion, il réunit une fois de plus son casting, notamment composé de l'irremplaçable Ian McKellen, de Martin Freeman, d'Orlando Bloom, d'Evangeline Lilly, de Richard Armitage ou encore de Luke Evans. Une distribution toujours aussi impressionnante.

Le Hobbit : la bataille des cinq armées sur France 2 : l'épisode surprise

La Bataille des cinq armées s'est avéré être un succès supplémentaire pour Peter Jackson. Le public était une fois de plus au rendez-vous. Le film a rapporté plus de 956 millions de dollars de recettes au box-office. En tout, la franchise du Hobbit a pratiquement rapporté 3 milliards de dollars au box-office.

Pourtant, ce troisième film ne devait même pas exister.

Le Hobbit : un roman pour la jeunesse

La trilogie du Hobbit est évidemment adaptée d'un roman de J.R.R. Tolkien. Comme pour Le Seigneur des Anneaux, Peter Jackson s'est basé sur les œuvres du célèbre auteur. Mais la particularité du Hobbit, c'est qu'il s'agit d'un seul et unique roman, destiné à la jeunesse. Contrairement au Seigneur des Anneaux qui est une trilogie assez complexe, rédigée en plus de vingt ans, le Hobbit est le tout premier roman de la saga publié par l'auteur, initialement réservé à ses propres enfants.

Le Hobbit : la bataille des cinq armées sur France 2 : l'épisode surprise

Tolkien a rédigé ce roman de 287 pages par intermittence, dans les années 1920 et 1930. Le manuscrit inachevé circule entre les mains des proches de l'auteur avant d'arriver finalement chez l’éditeur londonien George Allen & Unwin, qui demande à Tolkien d’achever le récit et de l’illustrer. Le roman finit par être publié en 1937 au Royaume-Uni. Peter Jackson, poussé par Warner Bros a donc adapté cet unique ouvrage en trois films hollywoodiens de plus de deux heures chacun.

L'épisode surprise

Et ce troisième film ne devait même pas exister. Peter Jackson devait originellement offrir que deux films à ses fans. Le premier s'appelait Le Hobbit : Un voyage inattendu et le second devait s'intituler Le Hobbit : histoire d'un aller et d'un retour. Et l'histoire devait s'arrêter ici.

Mais Peter Jackson a changé son fusil d'épaule et décida de réaliser un troisième opus pour conclure son aventure. Ainsi, le deuxième film changea de nom pour devenir : Le Hobbit : la désolation de Smaug. Tandis que le troisième devint Histoire d'un aller et d'un retour, avant de prendre, par la suite, son titre définitif : Le Hobbit : la bataille des cinq armées. Un titre plus en accord avec l'histoire de ce troisième volet, et l'énorme bataille finale, selon Peter Jackson.

Le Hobbit : la bataille des cinq armées sur France 2 : l'épisode surprise

Ainsi, l'équipe technique a été obligée de retourner en tournage. Comme pour Le Seigneur des Anneaux, Peter Jackson a filmé les deux premiers épisodes de saga à la suite. Soit 266 jours de tournage entre mars 2011 et juillet 2012.

Mais entre-temps a été prise la décision de faire un troisième épisode. L'équipe est donc repartie en tournage durant deux mois pendant l'année 2013 pour boucler la production de Le Hobbit : La bataille des cinq armées.

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.