ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Le monstre de Cloverfield n'était en fait qu'un bébé

Le monstre de Cloverfield n'était en fait qu'un bébé

J.J. Abrams fait quelques révélations sur le monstre de « Cloverfield ». L'immense créature n'était en fait qu'un bébé à la recherche de sa mère. Difficile alors d'imaginer la taille de l'adulte...

Sorti en 2008, Cloverfield est notamment le film qui a rendu célèbre son réalisateur : Matt Reeves. Dorénavant, il est monté en grade puisque c'est lui qui s'occupe de The Batman. Produit par Bad Robot, la boîte de J.J. Abrams, Cloverfield est devenu au fil du temps un petit classique. Notamment grâce à sa réalisation en found footage, et grâce à ses suites indirectes qui forment un univers connecté. Le film avait de plus rapporté plus de 172 millions de dollars de recettes pour un budget de 25 millions.

C'était en fait un bébé !

Le producteur J.J. Abrams a commencé à concevoir le film lors d'un voyage à Tokyo avec son jeune fils, pour la promotion de Mission Impossible III. Inspiré par les Kaiju japonais, il imagine un nouveau monstre, dans la lignée de Godzilla et de King Kong. Une nouvelle créature cauchemardesque, massivement destructrice, de la hauteur d'un immeuble de 25 étages, capable de résister aux coups de feu et aux obus.

Pour créer le monstre, J.J. Abrams et Matt Reeves ont fait appel à l'artiste conceptuel Neville Page, qui avait déjà travaillé sur Minority Report, Le Monde de Narnia ou encore Avatar. Ce dernier s'est inspiré du règne animal, donnant à l'alien le visage et les dents d'un piranha, et la peau craquelée d'un éléphant. Il est également amphibie grâce à des muqueuses ressemblant à celles des grenouilles.

Le monstre de Cloverfield n'était en fait qu'un bébé

Pour la psychologie de la créature, Neville Page est allé dans une direction inédite. Il ne voulait pas que son monstre tue aveuglément, approche partagée par J.J. Abrams et Matt Reeves. Il voulait générer un élément d'empathie. Il a donc conçu la créature comme un enfant perdu, souffrant d'une grave anxiété de séparation, égaré dans un monde étranger, cherchant désespérément sa mère. Autre indice sur son jeune âge : son aspect physique. Il possède des membres longs et minces par rapport à son torse développé. Principalement quadrupède, il est capable de se tenir debout, comme un enfant qui apprend à marcher. Malheureusement, ces caractéristiques ne sont pas assez développées dans le long-métrage.

Les suites, 10 Cloverfield Lane et The Cloverfield Paradox, ont emmené la franchise dans des directions différentes, délaissant le monstre du premier film. Ces deux suites ont néanmoins apporté quelques indices quant à l'origine de la créature. Cloverfield Paradox proposait notamment une version adulte du monstre, à la toute fin de son récit. Le troisième opus est sorti sur Netflix en 2018, et les fans de la franchise attendent toujours un nouveau film...