ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Le prochain Destination Finale ne sera pas un simple reboot

Le prochain Destination Finale ne sera pas un simple reboot

Jeffrey Reddick, le créateur de Destination Finale, a partagé dans une récente interview son enthousiasme pour le reboot de la saga.

Destination Finale : une saga presque culte

Pour le moment, la franchise Destination Finale contient 5 opus, sortis de 2000 à 2011. Le premier épisode, réalisé par James Wong, s'est avéré être un film à concept plutôt cool et est devenu au fil du temps un petit classique. Il faut dire que Destination Finale repose son idée sur un concept innovant, où les héros se font tuer mystérieusement les uns après les autres par une mort non personnifiée et faussement accidentelle. Chaque film propose un casting différent, pour son lot de décès inédits. En tout, la franchise a rapporté plus de 667 millions de dollars au box-office. Actuellement, Jeffrey Reddick, le créateur du concept original, plancherait sur un sixième volet, dont il donne de plus amples informations.

Destination Finale 6 ne sera pas un simple reboot

Le prochain Destination Finale ne sera pas un simple reboot

Jeffrey Reddick, qui vient tout juste de débuter sa carrière de réalisateur avec Don't Look Back, devrait potentiellement gérer la production de Destination Finale 6. Il n'y a pas véritablement de calendrier sur le projet, car l'écriture était en cours de développement en mars dernier, juste avant le début de la pandémie. Sans trop en dire, Jeffrey Reddick estime que la formule de la saga devrait évoluer un peu. Il a confirmé que le film ne serait pas un simple reboot, mais que l'intrigue se déroulerait dans un monde différent de l'original. Lors d'une interview avec Bloody Disgusting, le producteur a déclaré que :

Ils travaillent sur un nouveau Destination Finale, mais qui a été repoussé à cause du Covid. Souvent on dit que si la formule fonctionne, il ne faut pas la changer. Mais la mort a tellement de desseins que ce serait dommage de pas les exploiter. La mort pourrait nous attirer de bien des manières. Dans mon histoire originale, qui était sombre parce que je suis un fan de Les Griffes de la Nuit, la mort les a en quelque sorte torturés psychologiquement à cause d'un péché ou d'un acte répréhensible qu'ils ont commis. Ils finissent donc par se suicider. Aujourd'hui, je ne pense pas que j'aimerais faire un film aussi sombre. Je pense qu'il faut explorer ce monde comme on l'avait fait avec Destination Finale 2. Je veux développer la mythologie. Si je revenais, je voudrais faire quelque chose de différent.

Ainsi, Jeffrey Reddick reste assez évasif, et on doute que le projet soit très avancé. En tout cas, si il revient, il aimerait explorer le concept de la mort elle-même, et ainsi proposer autre chose que la simple série de morts gores et jubilatoires. Pour le moment, ce Destination Finale 6 demeure encore très incertain. On reste à l'écoute.

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.