Accueil > News > Cinéma > Le réalisateur d’American History X confie son prochain film à un robot

Le réalisateur d’American History X confie son prochain film à un robot

Figure souvent exploitée dans la science-fiction, le robot va remplacer un humain dans le rôle principal d’une comédie.

Le cinéma a toujours été un terrain de jeu pour que de nouvelles technologies soient expérimentées. Un génie comme James Cameron s’est par exemple montré attentif aux évolutions pour les mettre au service de ses films. La tendance actuelle est la Réalité Virtuelle, que certains commencent timidement à explorer. Un procédé qui en est à ses balbutiements dans le 7ème Art, alors que le monde du jeu vidéo tente de s’en emparer de plus en plus. Il faudra encore de nombreuses années avant que l’on en fasse quelque chose au cinéma mais, dans l’immédiat, une autre petite révolution est sur le point d’avoir lieu.

Tony Kaye, réalisateur d’American History X, a eu une idée pour son prochain film, 2nd Born : caster un robot dans le rôle principal. Des entreprises ont déjà franchi le pas en se privant d’employés humains au profit de machines automatiques. On pensait que le cinéma avait trop besoin d’acteurs fait de chair et de sang, qui sont même parfois les co-auteurs d’un film tant ils apportent quelque chose dans l’interprétation. Tony Kaye veut savoir ce qu’un robot peut lui offrir de plus qu’un homme et va tenter l’expérience. Ce n’est pas le premier à avoir cette idée, bien qu’elle ne soit pas (encore) répandue. L’année dernière, le japonais Kôji Fukada mettait en scène dans Sayonara un véritable androïde.

Même pas un film de science-fiction !

Le réalisateur britannique veut choisir un robot et l’entraîner, pour qu’il puisse acquérir différentes techniques de jeu. Une fois cette polyvalence possible, il veut voir jusqu’où il peut aller avec. Contrairement à ce que ce délire technologique peut laisser croire, le film dont il est question n’a aucun rapport avec la science-fiction ! 2nd Born est la suite de 1st Born, une comédie américano-iranienne réalisée par Ali Atshani avec William BaldwinDenise Richards et Val Kilmer, dans laquelle un couple mixte doit subir d’énormes pressions familiales alors qu’il attend son premier enfant. Ce n’est pas dans ce genre de contexte que l’on attendait une telle expérimentation.

Une innovation au service d’un propos ?

Ce qui est intéressant avec une innovation, c’est comment elle modifie la façon de faire et surtout comment elle s’adapte au propos. Pour reprendre l’exemple de James Cameron, il a poussé les effets spéciaux dans des contrées inconnues pour pouvoir créer de nouveaux univers. Là, on a l’impression que Tony Kaye veut juste s’amuser avec son robot, sans avoir une réelle réflexion thématique derrière dans le cadre de son scénario. On s’avance peut-être en disant cela, le film peut nous surprendre avec une dimension que l’on n’imaginait pas sur le papier. On sera évidement curieux de voir le résultat. Cette spécificité nous a tout l’air d’être en premier lieu un argument marketing.

Wait and see, comme on dit. Tony Kaye, tombé dans l’oubli depuis American History X, aura au moins l’occasion de nous rappeler qu’il existe.

Voir aussi

Fighting with My Family : les coulisses de la WWE dans le trailer

Après le documentaire "The Wrestlers: Fighting with My Family", la catcheuse Paige a droit à un film qui lui est consacré avec "Fighting with My Family". L'actrice montante Florence Pugh l'incarne tandis que Dwayne Johnson, producteur et devant la caméra, assure le lien avec le monde de la WWE, comme le dévoile le trailer.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis