ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Le réalisateur Terry Gilliam fait une fois de plus ses hommages à Albert Dupontel

Le réalisateur Terry Gilliam fait une fois de plus ses hommages à Albert Dupontel

« Adieu les cons », le dernier film en date d'Albert Dupontel, est sorti juste avant le reconfinement. Le réalisateur Terry Gilliam, ami de longue date de Dupontel, qui fait une courte apparition dans le métrage, a récemment rendu hommage à son collègue cinéaste.

Adieu les cons : adieu le succès...

Le 21 octobre dernier, soit une semaine avant la fermeture des cinémas et le reconfinement, Albert Dupontel a sorti son nouveau film : Adieu les cons. Porté par Virginie Efira, Nicolas Marié et lui-même, le long-métrage bénéficiait d'un lancement fracassant au box-office avec plus de 600 000 entrées en France et plus de 3 millions de dollars de bénéfice à l'international. Malheureusement, le succès grandissant de Adieu les cons a été tué dans l’œuf. Le Covid-19 a en effet entraîné une nouvelle fermeture des salles de cinémas. Le film proposait pour l'occasion quelques apparitions marquantes. Albert Dupontel offrait quelques caméos savoureux à l'image des apparitions du Palmalshow et de Kyan Khojandi, le temps de courtes séquences hilarantes. Mais ce ne sont pas les seuls puisque le cinéaste anglais Terry Gilliam est lui aussi au casting de l’œuvre.

Le réalisateur Terry Gilliam fait une fois de plus ses hommages à Albert Dupontel

Pour ceux qui ne connaîtraient pas Terry Gilliam, il est l'un des membres des Monty Python. Il est également le metteur en scène de films cultes comme Brazil, L'Armée des 12 Singes, Las Vegas Parano ou plus récemment Zero Theorem et L'Homme qui tua Don Quichotte. Ce dernier entretient une relation amicale avec Albert Dupontel depuis de nombreuses années maintenant. Il est notamment apparu dans certains de ses films comme Enfermé Dehors, 9 Mois Ferme et donc Adieu les cons (où il interprète le chasseur dans la vidéo promotionnelle que regarde le protagoniste pour s'acheter une arme). Récemment, Terry Gilliam a salué le travail de son ami Albert Dupontel.

Albert Dupontel et Terry Gilliam : une amitié qui dure

Albert Dupontel et Terry Gilliam se sont rencontrés il y a plus de vingt ans, et ont toujours entretenu leur amitié. L'artiste français demeure un grand fan des Monty Python et n'a pas hésité à dédier son dernier film à Terry Jones. Lors d'une récente interview-carrière avec le site dreamsfanzine.com, Terry Gilliam a lâché quelques mots à propos d'Albert Dupontel :

En fait, l'un de mes gars préférés, c'est Albert Dupontel. C'est un français, et il vient de faire un nouveau film, Adieu les cons, qui peut se traduire par Bye Bye Morons ou Bye Bye Cunts. Il a réalisé plusieurs films, et il a beaucoup de succès en France. Des années auparavant, il a réalisé un film appelé Bernie, et plus récemment, 9 mois ferme. Il est brillant, et est vraiment drôle. Il fait des trucs...très bizarres. J'ai même fait une interview à son sujet l'année dernière. C'est un ami, et j'ai fini par apparaître dans trois de ses films, peut-être même quatre. Je suis pour lui une sorte de porte-bonheur, il me met dans un petit rôle où je me ridiculise. Je suis sûr que les séquences en question sont disponibles sur internet. C'est vraiment celui que vous devriez suivre : Albert Dupontel.

On regrette que la situation actuelle ait entaché le succès à venir d'Adieu les cons. On remercie Terry Gilliam de faire la promotion de la culture française. Et de lâcher un petit clin d’œil à son ami Albert Dupontel. En espérant qu'on puisse rapidement retourner dans les salles de cinéma...

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.