ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Le Seigneur des anneaux - Le Retour du roi : pourquoi Saroumane n’est pas dans le film ?

Le Seigneur des anneaux - Le Retour du roi : pourquoi Saroumane n’est pas dans le film ?

La saga culte de Peter Jackson se conclut avec « Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi ». Un opus dans lequel le mage Saroumane n’apparaît pas, du moins dans la version cinéma, malgré son importance capitale dans les deux précédents films. Une absence décidée par le réalisateur en raison de plusieurs contraintes, et qui n’avait pas manqué de décevoir le comédien Christopher Lee.

Le Retour du roi : une conclusion dantesque

Couronné de onze Oscars en 2004, Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi conclut magistralement l’une des sagas les plus épiques du septième art. Après l’alliance entre l’Isengard et le Mordor, et la bataille du Gouffre de Helm sur laquelle se terminait Le Seigneur des anneaux : Les Deux Dours, la paix est plus que jamais mise à mal dans la Terre du Milieu. Frodon (Elijah Wood) et Sam (Sean Astin) continuent de se rapprocher de la Montagne du Destin, avec l’aide du sournois Gollum (Andy Serkis). Pendant ce temps, Gandalf (Ian McKellen) se rend en urgence à la forteresse de Minas Tirith, sur le point d’être attaquée, tandis qu’Aragorn (Viggo Mortensen) se sent enfin prêt à récupérer le trône du Gondor. Déployant une multiplicité d’arcs narratifs avec une cohérence et une fluidité rares, le long-métrage bénéficie de l’investissement colossal de Peter Jackson et ses équipes. Le réalisateur a d’ailleurs dû faire des choix cornéliens pour cet ultime opus, au grand détriment d’un acteur, déçu d’avoir été coupé au montage.

Saroumane absent dans Le Retour du roi

Dans la version cinéma du long-métrage, le fameux mage blanc incarné par Christopher Lee n’apparaît pas. Un choix étonnant, d’autant plus que Saroumane jouait un rôle capital dans les deux précédents opus, en trahissant Gandalf et en mettant une armée au service de Sauron. À l’origine, Peter Jackson tenait à dévoiler le sort funeste de l’Istari à la fin des Deux Tours, mais a préféré supprimer une scène capitale centrée sur le personnage. Le cinéaste a pris cette décision pour terminer la suite de La Communauté de l’anneau à temps, comme le rappelle Screenrant. Il a ensuite remplacé la fameuse séquence par des dialogues dévoilant le destin du mage dans Le Retour du roi, voulant avant tout se concentrer sur les nouveaux enjeux du récit. Une absence de Saroumane qui n’a pas manqué d’étonner et de décevoir Christopher Lee, mais aussi bon nombre de fans de la trilogie. Pour exprimer son mécontentement, le comédien n’a pas souhaité faire acte de présence à la première du troisième et dernier opus.

Le Retour du roi, version longue : séance de rattrapage

La chute de Saroumane est finalement visible dans la version longue du film. Le mage est victime d’un ultime retournement de veste de Grima « Langue-de-Serpent » (Brad Dourif), qui reste fidèle à sa réputation. Un destin différent de celui pensé par J.R.R. Tolkien. Dans les romans, le mage s’enfuit de la tour d’Orthanc et se réfugie dans la Comté, avant d’être retrouvé par Frodon, Sam, Merry et Pippin. Quant à Christopher Lee et Peter Jackson, ils ont su enterrer la hache de guerre. L’acteur décédé en 2015 a même renfilé la cape de l’Istari dans Le Hobbit : Un voyage inattendu et Le Hobbit : La bataille des Cinq Armées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

L’Arnacoeur lundi 6 juillet sur M6 : l’idée principale du film est tirée d’une histoire vraie

L’Arnacoeur lundi 6 juillet sur M6 : l’idée principale du film est tirée d’une histoire vraie

Il y a dix ans, la comédie romantique de Pascal Chaumeil, "L’Arnacoeur", sortait en salles. Romain Duris qui a le rôle principal, joue un briseur de couples professionnel. Une profession bien originale qui trouve son origine grâce à un des scénaristes.