Le Train : Romy Schneider et Jean-Louis Trintignant ont vécu une liaison passionnée durant le tournage

Un amour impossible

Le Train : Romy Schneider et Jean-Louis Trintignant ont vécu une liaison passionnée durant le tournage

Dans "Le Train", Jean-Louis Trintignant et Romy Schneider incarnent deux personnages qui tombent follement amoureux pendant la Seconde Guerre mondiale, alors qu'ils fuient l'offensive allemande. Une liaison qui a dépassé la fiction, puisque les comédiens sont devenus inséparables durant le tournage.

Le Train : une rencontre en pleine guerre

Après Le Combat dans l'île et avant La Banquière, Romy Schneider et Jean-Louis Trintignant partagent l'affiche en 1973 dans Le Train. Adaptation du roman éponyme de Georges Simenon, le film de Pierre Granier-Deferre (Le Chat, La Veuve Couderc) se déroule en 1940. L'offensive allemande ayant débuté en Belgique, l'exode démarre en France.

Le Train
Le Train ©STUDIOCANAL

Réparateur de postes de radio, Julien Maroyeur (Jean-Louis Trintignant) fuit un village du Nord de la France avec sa compagne Monique (Nike Arrighi), enceinte, et leur fille. À l'intérieur d'un train, la famille se retrouve séparée. Contraint de voyager dans un fourgon à l'arrière, Julien découvre Anna (Romy Schneider), une Allemande d'origine juive qui l'intrigue, et de laquelle il tombe éperdument amoureux.

Les deux personnages vont tomber dans les bras l'un de l'autre au cours d'un dangereux périple, marqué par les tirs et les bombardements. Maurice Biraud, Régine et Anne Wiazemsky complètent la distribution du long-métrage. Pendant la production du drame, les deux acteurs principaux vivent, à l'instar d'Anna et Julien, un amour impossible.

Une romance qui fait écho à celle du film

La romance passionnée entre Romy Schneider et Jean-Louis Trintignant dure pendant trois mois. Tandis que le second est marié à Nadine Trintignant, la première vient de se séparer d'Harry Meyen. Selon Sarah Briand, qui a dressé son portrait dans l'ouvrage Romy, une longue nuit de silence, la comédienne aurait tout fait pour se rapprocher de son partenaire dès les premiers jours de tournage. Citée par France Dimanche, la journaliste raconte à ce sujet :

À l’occasion d’une scène, elle souhaite absolument jouer la poitrine dénudée. Le réalisateur s’y oppose. (…) Il parvient à la persuader avec un argument : l’un de ses seins paraît plus bas que l’autre suivant la façon dont il la filme.

Le Train
Le Train ©STUDIOCANAL

Rapidement, l'équipe du film comprend que les deux têtes d'affiche sont plus que de simples collègues. S'ils essaient d'abord de rester discrets, Romy Schneider et Jean-Louis Trintignant arrêtent progressivement de se cacher. L'actrice est obnubilée par cette idylle selon Sarah Briand :

Elle ne pense qu’à cette passion intense qui la hante et aux moments qui suivent ceux où le réalisateur dit 'Coupez !'

La douceur et les sentiments laissent ensuite place à une séparation amère. Ne voulant pas renoncer à sa vie de famille, le comédien met un terme à cette liaison. Au courant de cette relation, Nadine Trintignant était revenue dessus lors de son passage dans C à vous en novembre 2021, affirmant notamment :

J'avais eu un début d'histoire avec Alain Corneau, que j'ai épousé plus tard, et je ne l'ai pas vu après, pendant presque un an. (...) D'abord, j'aimais beaucoup Romy. C'était vraiment une femme très belle, intelligente, pleine de charme. Et je lui disais (à Jean-Louis Trintignant, ndlr) : 'Elle, elle arrivera peut-être à te rendre heureux'.

Malgré cela, l'histoire d'amour entre Romy Schneider et Jean-Louis Trintignant ne dépassera pas ce tournage de l'été 1972.

 

Voir aussi

Emma : Anya Taylor-Joy se trouvait trop laide pour le rôle

Emma : Anya Taylor-Joy se trouvait trop laide pour le rôle

Anya Taylor-Joy fait partie des actrices les plus en vogue de sa génération. Pourtant, sur le tournage d'"Emma.", la jeune femme ne pensait pas avoir le physique adéquat.