Le Vieux Fusil : de quels faits réels le film s’inspire ?

Un fait historique horrible

Le Vieux Fusil : de quels faits réels le film s’inspire ?

Sorti en 1975, “Le Vieux Fusil” fut un grand succès critique et commercial. Le film s’inspire d’ailleurs d’un dramatique fait historique survenu durant la Seconde Guerre Mondiale.

Le Vieux Fusil : un chef-d’oeuvre du cinéma français

Depuis ses débuts dans le cinéma, Robert Enrico a parfois maille à partir avec la censure et la critique. En effet, son premier long-métrage intitulé La Belle Vie, qui traite en partie de la Guerre d’Algérie, s’est vu interdit de distribution en France. En 1975, il réalise ce qui sera sans doute le plus grand film de sa carrière : Le Vieux Fusil. Pour l’occasion, il collabore pour la seconde fois avec Philippe Noiret, un an après l’avoir dirigé pour la première fois dans Le Secret. Il fait surtout appel à l’une des plus grandes actrices de son époque : Romy Schneider.

Le Vieux Fusil suit donc Julien Dandieu, un chirurgien honnête et pacifiste qui mène une vie tranquille avec Clara et leur fille Florence. Cependant, l’invasion allemande survient en France lors de la Seconde Guerre mondiale. Un incident qui bouleversa la famille de Julien, ainsi que Julien lui-même.

Le Vieux Fusil
Le Vieux Fusil ©Les Artistes Associés

A sa sortie, Le Vieux Fusil crée de vrais débats au sein de la critique. Il est vrai que le film traite clairement de justice expéditive, thème très peu abordé dans le cinéma français, alors qu’il brille aux Etats-Unis (via Un Justicier dans la ville et La Dernière Maison sur la gauche, notamment). Cependant, cela n'empêchera pas le film de Robert Enrico d’être un vrai succès critique et commercial. Il remporte d’ailleurs trois César sur neuf nominations en 1976. 9 ans après sa sortie, il sera également couronné du César des Césars, preuve de sa grande place dans le cinéma français.

Un fait historique horrible

Si l’histoire de Le Vieux Fusil trouble autant, c’est parce qu’il est tiré d’un fait réel qui a marqué l’Histoire de la Seconde Guerre mondiale : le massacre d’Oradour-sur-Glane.

En effet, Le Vieux Fusil prend place en 1944, date au cours de laquelle l’armée nazie est en pleine déroute. Ainsi, les Allemands sont désarçonnés par les Soviétiques qui leur infligent défaite sur défaite sur le front Est et les Américains qui apportent un soutien de poids à la coalition alliée sur le front ouest. Sans compter que sur le territoire français, les Nazis voient leur invasion être mis à mal par la Résistance qui freine sans cesse leur progression.

Excédé par tout cela, la division blindée SS Reich décide alors de s’en prendre à la population en semant la terreur et la mort sur son passage. On retrouve d’ailleurs des références au célèbre massacre de Tulle dans Le Vieux Fusil, lorsque des soldats allemands marchent devant des pendus au début du film. Pour faire diminuer les actions des résistants, l’armée allemande décide alors de marcher vers le petit village Oradour-sur-Glane le 10 juin 1944. Le bilan sera monstrueux : 643 morts, qu’ils soient hommes, femmes ou enfants. Le village lui-même est totalement détruit, tandis que les maisons et autres bâtisses sont brûlées. Le Vieux Fusil s'inspire donc de ce drame ainsi que de l’ambiance morbide qui a subsisté dans le Limousin à la suite de ce massacre.

 

 

Voir aussi

James Bond : et si le successeur de Daniel Craig était français ?

James Bond : et si le successeur de Daniel Craig était français ?

Sauf tremblement de terre, le prochain interprète de James Bond sera un acteur anglophone de nationalité britannique ou, comme de coutume, au moins du Commonwealth. Mais rien n'empêche de rêver un peu et de se poser la question : qui dans les acteurs français du moment pourraient convaincre dans le rôle ?