Le Vilain : pourquoi Albert Dupontel voulait absolument Catherine Frot pour le rôle de sa mère âgée ?

"Catherine a hésité"

Le Vilain : pourquoi Albert Dupontel voulait absolument Catherine Frot pour le rôle de sa mère âgée ?

Albert Dupontel a d'emblée songé à Catherine Frot pour interpréter sa mère dans "Le Vilain". Le réalisateur craignait cependant que la comédienne refuse sa proposition, qu'elle a effectivement hésité à décliner.

Le Vilain : Albert Dupontel est méchant

Après BernieLe Créateur et Enfermés dehors, Albert Dupontel signe son quatrième film avec Le Vilain. Dans cette comédie burlesque sortie en 2009, l'acteur et réalisateur incarne Sidney Thomas, un voleur qui se retrouve poursuivi après un braquage.

Le Vilain
Le Vilain ©STUDIOCANAL

Le criminel a la judicieuse idée de se réfugier chez sa mère Maniette (Catherine Frot), qu'il n'a pas vue depuis 20 ans. Alors qu'il s'évanouit dans sa chambre après avoir reçu une balle dans le bras, la mère de Sidney découvre la véritable nature de son voyou de fils. Jurant devant Dieu qu'elle va lui faire regretter ses nombreuses erreurs, elle décide de le corriger et de le remettre dans le droit chemin à sa manière. Débute alors un duel acharné et hilarant...

Bouli Lanners, Nicolas Marié, Bernard Farcy et Philippe Duquesne complètent la distribution du long-métrage, qui réunit près d'un million de spectateurs au cinéma.

Catherine Frot "a hésité" à faire le film

Trois ans après leur collaboration sur Odette ToulemondeLe Vilain marque les retrouvailles entre Albert Dupontel et Catherine Frot. Durant la promotion du film, le cinéaste explique la raison pour laquelle il souhaitait une actrice bien plus jeune que Maniette (âgée de 78 ans) pour lui prêter ses traits :

Une comédienne de l'âge du rôle aurait apporté plus de réalisme et moins de burlesque. J'avais vraiment besoin du "clown" de Catherine pour faire tenir cette fable.

Le Vilain
Maniette (Catherine Frot) - Le Vilain ©STUDIOCANAL

Le réalisateur pense immédiatement à Catherine Frot pour le rôle. Il redoute néanmoins le refus de la comédienne. Cette dernière hésite effectivement à accepter, apparemment un brin effrayée par cette proposition, comme le confie Albert Dupontel au site Regard Critique :

Catherine a hésité et on a fait des essais jusqu'à ce qu'elle trouve cette silhouette. La vieillesse peut faire peur au début en termes de laideur mais je lui ai dit que je voulais qu'elle soit une vieille dame qui n'aurait rien à voir avec le réalisme. (...) Je ne voulais pas qu'elle marche en boitant mais qu'elle reste elle-même et qu'on trouve une silhouette entre la grand-mère de Titi et Grominet, Mamie Nova et celle du portrait de David Hockney, qui était une des sources d'inspiration. Je trouve que c'est intéressant pour un acteur de se grimer et je trouvais que ça augmenterait la fantaisie du film que de l'avoir dans le travestissement. Le vrai danger du film, ce n'était pas de bouffer un canari, c'était de dire à une actrice encore jeune qu'elle allait vieillir de trente ans.

À l'écran, le résultat renforce à merveille le côté burlesque du long-métrage. Catherine Frot trouve d'ailleurs l'un de ses rôles les plus marquants et les plus drôles avec Le Vilain.

 

Voir aussi

L'oubliée d'Amboise : Philippe Bas donne la réplique à une actrice de Plus belle la vie

L'oubliée d'Amboise : Philippe Bas donne la réplique à une actrice de Plus belle la vie

Philippe Bas est de retour dans un nouveau téléfilm inédit intitulé "L'oubliée d'Amboise", diffusé sur France 3. Le héros de la fiction partage l'affiche avec Édouard Montoute, mais aussi avec des actrices de "Plus belle la vie" et d'"Ici tout commence". On vous en dit plus.