ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

L'Échange est dispo sur Netflix : la sordide histoire vraie derrière le film de Clint Eastwood

L'Échange est dispo sur Netflix : la sordide histoire vraie derrière le film de Clint Eastwood

Le bouleversant film de Clint Eastwood, "L'Échange", avec Angelina Jolie est dispo sur Netflix. L'occasion de revenir sur le fait divers sordide derrière le long-métrage. Attention ! Cet article contient des spoilers sur l'histoire du film.

L'Échange : le combat d'une mère

Sorti sur les écrans français en novembre 2008, L'Échange, est le vingt-huitième long-métrage réalisé par l'immense Clint Eastwood. Il se déroule à la fin des années 20 à Los Angeles et met en scène Angelina Jolie dans le rôle de Christine Collins, une mère célibataire qui travaille comme opératrice téléphonique. Un soir, alors qu'elle quitte tard l'entreprise qui l'emploie, elle découvre que son jeune garçon de neuf ans, Walter, a disparu. Elle met alors tout en oeuvre pour le retrouver, et croit enfin au miracle lorsqu'elle reçoit un appel, quelques mois plus tard, lui disant que son fils a été retrouvé. Mais elle ne reconnaît pas son fils quand le garçon lui est présenté, et va tout tenter pour prouver qu'il ne s'agit pas de Walter. En parallèle, un homme est suspecté de meurtres sur des jeunes garçons.

L'enfer de Wineville

C'est écrit noir sur blanc sur l'affiche du film : L'Échange est basé sur des faits réels. Christine Collins a réellement existé, tout comme les terribles meurtres de jeunes garçons, plus connus sous le nom des "Meutres du poulailler de Wineville" ayant eu lieu à Los Angeles et dans le comté de Riverside, entre 1926 et 1928 et commis par un homme : Gordon Stewart Northcott (interprété dans le film par Jason Butler Harner). Pendant deux ans, ce canadien immigré aux États-Unis aurait ainsi massacré entre 5 et 20 jeunes garçons.

Il a été arrêté à l'automne 1928, après que son jeune neveu qu'il hébergeait, Sanford Clark, a informé sa soeur aînée des horreurs qu'avait commises Northcott. Lorsque les policiers de Los Angeles ont débarqué dans son ranch, il était déjà parti, mais il fût arrêté quelques jours après au Canada, en compagnie de sa mère.

Après son arrestation, Sanford Clark a déclaré que Northcott avait enlevé et tué trois jeunes garçons (dont Walter Collins) dans son poulailler avec l'aide de sa mère, et qu'il avait lui-même été obligé de l'aider dans ses meurtres. Il a également donné une indication aux policiers sur l'endroit où les restes des garçonnets avaient été enterrés. Les hommes de la LAPD n'ont pas retrouvé de corps complets mais des effets personnels des trois enfants, une hache tâchée de sang, ainsi que des fragments de corps.

Lors de son interrogatoire, la mère de Northcott a déclaré avoir tué Walter Collins, avant de se rétracter. Elle a été condamnée à la prison à vie mais n'a fait que 12 ans de détention. Northcott quant à lui a avoué 5 meurtres, avant de se rétracter à son tour. Il a finalement été condamné à mort et exécuté en octobre 1930.

Christine Collins : le combat d'une vie

Comme on peut le voir dans le film, Christine Collins n'a jamais cessé de chercher son fils. Le corps de ce dernier n'ayant jamais été retrouvé, elle a continué, jusqu'à sa mort, d'espérer le retrouver en vie. Elle a été confrontée deux fois à Northcott, et lui a demandé s'il avait tué son enfant, mais ce dernier n'a jamais répondu quelque chose de sensé, même la veille de son exécution.

En raison de la mauvaise publicité autour de ces meurtres, la ville de Wineville change de nom en 1930 et est devenue Mira Loma.

 

 

 

 

 

Voir aussi

Cobweb : une star de The Boys rejoint le film du créateur de Marianne

Cobweb : une star de The Boys rejoint le film du créateur de Marianne

On vous dit tout sur "Cobweb", le nouveau projet horrifique du créateur de "Marianne", qu'un acteur phare de l'excellente série "The Boys" vient de rejoindre.