Les Compères : cette décision de Francis Veber qui a "déçu" Pierre Richard

Le premier François Pignon

Les Compères : cette décision de Francis Veber qui a "déçu" Pierre Richard

"Les Compères" est le premier film de Francis Veber où un dénommé François Pignon apparaît. Et face au succès de la comédie, puis de celui de "Les Fugitifs", Pierre Richard se convainc que le personnage lui appartient.

Les Compères : les deux font le père

Après La Chèvre et avant Les Fugitifsle tandem culte formé par Pierre Richard et Gérard Depardieu fait équipe sous la direction de Francis Veber dans Les Compères. Sortie en 1983, cette comédie débute avec la fugue du jeune Tristan Martin (Stéphane Bierry).

Face à l'inactivité de son compagnon Paul (Michel Aumont), Christine (Anny Duperey) décide de faire appel à deux anciens amants pour tenter de retrouver son fils. Le premier, Jean Lucas (Gérard Depardieu), est un journaliste du genre rustre et direct. Le second, François Pignon (Pierre Richard), est un solitaire sensible et suicidaire. Pour les convaincre de se lancer à la recherche de Tristan, elle leur fait croire tour à tour qu'ils sont le père du garçon. Entre eux, l'entente s'annonce compliquée et pas vraiment cordiale…

Les Compères
Les Compères ©Gaumont

S'il n'égale pas les 7 millions d'entrées de La ChèvreLes Compères rencontre tout de même un joli succès, réunissant plus de 4,8 millions de spectateurs dans les salles françaises. Nommé au César du Meilleur acteur pour Gérard Depardieu ainsi qu'à celui du Meilleur scénario original pour Francis Veber, le film a droit à son remake américain en 1997, intitulé Drôles de pères, réalisé par Ivan Reitman et porté par Robin Williams ainsi que Billy Crystal.

Le premier François Pignon

Les Compères marque par ailleurs la première apparition de François Pignon, héros généralement sympathique et malchanceux, souvent pris pour un imbécile, dans un film de Francis Veber. Auparavant, Jacques Brel l'interprète dans L'Emmerdeur, adaptation de la pièce Le Contrat signée Édouard MolinaroJacques Villeret (Le Dîner de cons), Daniel Auteuil (Le Placard), Gad Elmaleh (La Doublure) et Patrick Timsit (L'Emmerdeur) succèdent ensuite à Pierre Richard dans la peau de ce personnage emblématique au cinéma.

Le "grand blond" espère d'ailleurs pouvoir l'incarner une troisième fois après Les Fugitifs dans Le Dîner de cons mais le réalisateur lui préfère Jacques Villeret, qui lui prêtait déjà ses traits dans la pièce de théâtre. Pierre Richard se dit attristé de voir François Pignon lui échapper, considérant être le comédien attaché au protagoniste. Cité par France Dimanche, il déclare :

Ça m'a un peu déçu. Étant donné les gros succès que j'avais rencontrés avec, j'estimais, peut-être prétentieusement, qu'il m'appartenait un peu.

 

Voir aussi

Christian Bale : son film préféré est une comédie méconnue (et nulle) des années 90

Christian Bale : son film préféré est une comédie méconnue (et nulle) des années 90

Christian Bale aime les rôles sérieux et s'épanouit merveilleusement dans le registre dramatique, comme sa monumentale filmographie le prouve. Mais en tant que spectateur, il semble avoir des goûts très éclectiques. Preuve ultime, un de ses films préférés n'est autre qu'une comédie à l'exact opposé des films dans lesquels il joue.