Les Etoiles d'or, décernées par les journalistes, ont consacré ETRE ET AVOIR

La 4ème édition des Etoiles d'or, qui récompensent la production cinématographique de l'année écoulée et sont décernées par les journalistes de cinéma, ont consacré cette année le documentaire de Nicolas Philibert ETRE ET AVOIR qui a reçu l’étoile d’Or du meilleur film.

PALMARES COMPLET des Etoiles d'or 2003 :

- Etoile d'or du meilleur film : ETRE ET AVOIR de Nicolas Philibert
- Etoile d'or du meilleur réalisateur : Roman Polanski pour LE PIANISTE
- Etoile d'or du meilleur premier film : Se souvenir des belles choses de Zabou Breitman
- Etoile d'or de la meilleure comédienne : Isabelle Huppert pour "8 FEMMES de François Ozon
- Etoile d'or du meilleur acteur : François Berléand pour Mon idole de Guillaume Canet
- Etoile d'or de la meilleure révélation féminine : Cécile de France pour Irène d'Ivan Calbérac et L'auberge espagnole de Cédric Klapisch
- Etoile d'or de la meilleure révélation masculine : Lorant Deutsch pour Le raid</> de Djamel Bensalah et 3 zéros de Fabien Onteniente
- Etoile d'or du meilleur compositeur de musique originale de film : ex-aequo, Krishna Levy pour 8 femmes de François Ozon et Antoine Duhamel pour Laissez-passer de Bertrand Tavernier
- Le Grand Prix spécial : Une pure coïncidence de Romain Goupil. (Ce prix distingue un film prématurément disparu des salles pour lui donner une nouvelle chance de sortie en salle et/ou en vidéo).

La remise de ces Etoiles d'or a lieu jeudi 27 mars au soir à l'Espace Pierre Cardin à Paris en présence de Pierre Cardin et de Laurent Delmas, président de l'Union des journalistes de cinéma.

A.C. (27 mars 2003 – Avec l’AFP)

 

Voir aussi

Venom 2 : on décrypte la scène post-générique !

Venom 2 : on décrypte la scène post-générique !

« Venom : Let There Be Carnage » débarque enfin au cinéma. L’occasion de se concentrer sur un élément traditionnel des films Marvel : la scène post-générique. Une séquence lourde de sens qu’on décrypte ici.