MENU
Accueil > News > Cinéma > Les Gardiens de la Galaxie 3 : tout le casting réclame le retour de James Gunn

Les Gardiens de la Galaxie 3 : tout le casting réclame le retour de James Gunn

Viré par les studios Disney suite à la découverte de vieux tweets comportant des blagues de très mauvais goût, James Gunn reçoit le soutien du casting des « Gardiens de la Galaxie ».

Il aura fallu dix jours pour que le casting s’exprime au sujet du licenciement du réalisateur James Gunn. Les studios Disney, qui possèdent Marvel depuis 2009, ont pris des mesures radicales concernant une succession de tweets comportant des blagues explicitement pédophiles et basées sur la culture du viol, postés par le réalisateur sur son compte Twitter, datant de 2008-2009.

Après la vague de messages publiques, c’est au tour de Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista, Bradley Cooper, Vin Diesel, Karen Gillan, Sean Gunn, Pom Klementieff et Michael Rooker de présenter une lettre ouverte sur les réseaux sociaux. Ils désirent que le réalisateur puisse réintégrer les studios pour réaliser, comme convenu, le troisième volet des Gardiens de la Galaxie.

 

 

S’il vous plaît, lisez la déclaration écrite et signée par le casting des Gardiens de la Galaxie en soutien au licenciement de James Gunn, en tant que réalisateur des Gardiens de la Galaxie Volume 3.

Lettre ouverte du casting des Gardiens de la Galaxie

À nos fans et nos amis :

Nous soutenons totalement James Gunn. Nous avons tous été choqués par son licenciement soudain la semaine dernière et nous avons fait exprès d’attendre dix jours avant de répondre afin de réfléchir, de prier, d’écouter et de discuter. Pendant ce temps, nous avons été encouragés par le soutien sans faille des fans et des membres des médias qui souhaiteraient que James soit réembauché en tant que réalisateur du Volume 3, mais aussi découragés par ceux qui se font si facilement avoir en croyant aux théories du complot qui l’entourent.

Participer aux films Les Gardiens de la Galaxie a été un grand honneur pour chacun de nous. Nous ne pouvons pas laisser passer ça sans exprimer notre amour, notre soutien et notre gratitude envers James. Nous ne sommes pas là pour défendre ses blagues faites il y a des années, mais pour partager notre expérience, puisque nous avons passé beaucoup de temps ensemble à préparer les Gardiens de la Galaxie 1 et 2. L’état d’esprit qu’il a montré suite à son licenciement colle à l’homme qu’il était tous les jours sur le plateau, et ses excuses, faites par le passé quand il a dû faire face à ses mots, et re-présentées aujourd’hui, nous pensons qu’elles viennent du cœur, un cœur que nous connaissons, que nous aimons et en qui nous avons confiance. En nous engageant pour l’aider à raconter cette histoire de marginaux qui trouvent la rédemption, il a changé nos vies. Nous considérons que ce thème de la rédemption n’a jamais eu autant de sens qu’à présent.

Chacun de nous veut retravailler avec notre ami James dans le futur. Son histoire n’est pas terminée – pas avant longtemps.

Il n’y a pas de procès équitable quand l’opinion publique se charge du jugement. James ne sera pas le dernier homme bon à être accusé de cette façon. Vu les divisions actuelles au sein de notre pays, il est certain que des procès d’intention comme celui-ci continueront, même si nous espérons que les Américains verront au-delà du spectre politique et arrêteront de chercher à détruire la réputation d’une personne et de rejoindre les foules manipulées.

Notre espoir, c’est que ce qui transparaît de cette affaire serve d’exemple à chacun de nous, et qu’on réalise l’énorme responsabilité qu’on a envers nous et les autres lorsque l’on écrit des mots publiquement, qu’on les grave dans la pierre digitale ; qu’en tant que société, on tire des leçons de cette expérience, et que dans le futur, on réfléchisse mieux à ce qu’on souhaite exprimer ; et que peut-être on apprenne ainsi à être capables de nous entraider au lieu de nous faire du mal. Merci d’avoir pris le temps de lire nos mots.

Les Gardiens de la Galaxie

Même si les tweets du réalisateur sont indéfendables, le fait qu’ils aient été cherchés et retrouvés -par des rédacteurs d’un site conservateur et pro-Trump qui cherchaient à le faire tomber pour ses récentes protestations contre le président des Etats-Unis- est, en soit, pleinement contestable.

Le réalisateur du Volume 1 et du Volume 2 des Gardiens de la Galaxie, qui a, précédemment, présenté ses excuses en affirmant ne plus être celui qu’il était lorsqu’il a écrit ses tweets, a reçu beaucoup de soutien de la part des fans et, désormais, du casting. Pour le moment les studios ne se sont pas manifestés. 

Voir aussi
The Mandalorian : un premier trailer pour la série Star Wars

Après le poster officiel, Disney a dévoilé un premier trailer de "The Mandalorian", la série Star Wars événement prévue pour la plateforme Disney+. Créée par Jon Favreau, on y retrouvera Pedro Pascal et Gina Carano dans les premiers rôles.

1 commentaire
  1. 1er amendement USA

    et la liberté d’expression dans tout ça?? Ce réalisateur vient d’être viré pour s’être exprimé….il n’a diffamé personne à ma connaissance

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis