Les Goonies : quand Steven Spielberg piégeait Richard Donner à la fin du tournage

Sacré Steven !

Les Goonies : quand Steven Spielberg piégeait Richard Donner à la fin du tournage

Diriger une bande d’enfants n'a pas été une partie de plaisir pour Richard Donner. Après le tournage du film culte "Les Goonies", le réalisateur n’était cependant pas au bout de ses peines, puisque le producteur exécutif Steven Spielberg lui avait organisé une petite surprise…

Les Goonies : la chasse au trésor de Willy le Borgne

Après Gremlins et la même année que Retour vers le futur, Steven Spielberg produit Les Goonies par le biais de sa société Amblin Entertainment. Reposant sur un script de Chris Columbus basé sur une idée du réalisateur de Rencontres du troisième type, ce film d’aventure sorti en 1985 se déroule à Astoria, petite ville de l'Oregon située à quelques kilomètres de l'océan Pacifique qui servira plus tard de cadre à Un flic à la maternelle.

Dans ce paysage idyllique, une bande de copains s’apprête à se séparer, alors que leur quartier est sur le point d’être rasé par un promoteur et remplacé par un terrain de golf. Mais Mikey (Sean Astin),  Choco (Jeff Cohen), Bagou (Corey Feldman) et Data (Jonathan Ke Quan) découvrent par hasard une potentielle solution. Dans le grenier de Mikey, ils mettent la main sur une carte, qui pourrait les mener au trésor du pirate Willy le Borgne.

Avec Brand (Josh Brolin), le grand frère de Mikey, ainsi que Steph (Martha Plimpton) et Andy (Kerri Green), les Goonies se lancent donc à la recherche de l’éventuel butin qui leur permettrait de sauver leur quartier. Les choses se compliquent lorsqu’ils se retrouvent pourchassés par les terribles frères Fratelli (Joe Pantoliano et Robert Davi) et leur mère (Anne Ramsey), des bandits bien décidés à dégoter le pactole.

Les Goonies
Les Goonies © Warner Bros.

Une expérience épuisante pour Richard Donner

Lorsqu’il débute à la télévision, Steven Spielberg peut compter sur les conseils avisés de Richard Donner. Avec Les Goonies, le tandem collabore enfin au cinéma puisque le producteur exécutif confie la réalisation au metteur en scène de La Malédiction, Superman ou encore L’Arme fatale.

S’il n’officie donc officiellement pas derrière la caméra, Steven Spielberg s’implique énormément dans le projet et signe plusieurs séquences. Une partie du casting le voit même comme un coréalisateur, comme l’explique Sean Astin dans son autobiographie intitulée There and Back Again : An Actor’s Tale. Une situation que Richard Donner vit parfois difficilement selon le monteur et ami du cinéaste Stuart Baird, cité par IndieWire :

Je pense que c’était une période difficile parce que c’est très compliqué d’avoir un producteur qui est aussi réalisateur. Et je pense que Dick a laissé Spielberg filmer pas mal de choses. Il connaissait Spielberg depuis longtemps – je pense qu'il avait été gentil avec lui quand il était jeune, en le laissant venir sur des plateaux et regarder des tournages pour la télévision et ils ont toujours parlé de travailler ensemble. Mais j’imagine que ce n’était pas la collaboration la plus chaleureuse ou la plus facile.

Les Goonies
Les Goonies © Warner Bros.

De plus, Richard Donner a parfois du mal à composer avec tous les jeunes acteurs du casting. Il assure d’ailleurs avec humour :

Je pense que la particularité de travailler avec les enfants sur ce film est que chaque nuit, j’envisage le suicide. Individuellement, ce sont des merveilles, les petites choses les plus chaleureuses qui soient dans ma vie. Mais quand vous les réunissez, c’est explosif.

"Le plus grand Goonie de tous"

Malgré la difficulté à rester patient, Richard Donner ne résiste pas à l’envie de rire aux nombreuses farces des comédiens, ainsi qu’à celles de Steven Spielberg. Quand le tournage touche presque à sa fin, le réalisateur affirme à son producteur qu’il ne supporte plus les enfants même s’il les adore, et qu’il a hâte de s’envoler pour Hawaï afin de profiter du calme de sa propriété sur l’archipel.

Une confession qui ne tombe pas dans l’oubli puisqu’une fois les prises de vues terminées, Steven Spielberg organise une surprise et envoie sur place tous les enfants, ainsi que les interprètes de la famille Fratelli. Et là encore, Richard Donner ne peut s’empêcher de rire à son arrivée, comme le révèle la vidéo ci-dessous :

À la mort du metteur en scène à l’âge de 91 ans le 5 juillet 2021, Steven Spielberg rend un tendre hommage à Richard Donner. Il déclare auprès de Variety :

Dick avait une maîtrise si puissante de ses films et était si doué dans tant de genres. Être dans son cercle s'apparentait à passer du temps avec votre entraîneur préféré, le professeur le plus intelligent, le plus féroce motivateur, l'ami le plus attachant, le plus fidèle allié et - bien sûr – le plus grand Goonie de tous.

 

Voir aussi

Sandrine Kiberlain (Une jeune fille qui va bien) :

Sandrine Kiberlain (Une jeune fille qui va bien) : "C’est une période qui me hantera toujours"

Nous avons rencontré Sandrine Kiberlain, lors de la présentation à Bordeaux de son premier long-métrage très réussi "Une jeune fille qui va bien". Elle a évoqué avec nous sa nécessité de faire un film sur ce sujet qui la hante, son rapport à l’écriture d’un scénario et son plaisir à diriger les acteurs.