Les marches de l'Exorciste bientôt monument historique

Les marches de l'Exorciste bientôt monument historique

L’escalier étroit et escarpé de 75 marches de pierre dans le quartier de Georgetown, à Washington DC, fait partie de la légende hollywoodienne. Dans "L’Exorciste", le long-métrage culte de William Friedkin sorti en 1973, le prêtre/héros y décède dans l'une des scènes les plus mémorables du film.

C’est dans la capitale des États-Unis, à Washington et plus précisément dans le superbe quartier de Georgetown que se trouvent les fameuses marches de L'Exorciste.

Les marches maudites

Les marches, construites en 1895, et appelées aujourd’hui "The Exorcist Steps" ont été rendues très célèbres par le film L'Exorciste de Friedkin, sorti en 1973. En effet, dans une scène finale (tournée à 3 reprises), le père Damien Karras (Jason Miller) se jette par une fenêtre et tombe mort dans les escaliers alors qu'il est possédé par l’esprit qui hante le jeune Regan.

Personne n’a pu oublier cette scène, ce qui signifie que personne n’a pu oublier ces marches maléfiques. Dès lors, elles sont devenues une destination touristique prisée des fans d’horreur. De nombreuses scènes inédites de la mort du père Karras y sont d’ailleurs régulièrement reconstituées !

Statut de monument historique ?

Aujourd’hui, ces marches de l’Exorciste, pourraient se voir attribuer le statut de monument historique !

Comme l'a rapporté Yahoo, Andrew Huff, grand fan de L’Exorciste, a pris l'initiative d'essayer de classer ces marches dans la liste des monuments historiques en créant une association communautaire qui a présenté une pétition au comité d'examen de la préservation historique de Washington. Il souhaite éviter ainsi la construction d'un nouveau bâtiment qui pourrait engendrer la démolition des marches de L'Exorciste.

Le site ajoute que le conseil de la préservation historique devrait rendre sa décision le 15 novembre prochain.

En 2015, Andrew Duff avait organisé une petite cérémonie en présence du scénariste William Peter Blatty qui avait adapté son propre roman et du réalisateur William Friedkin. Une plaque avait été posée signalant le rôle de l'escalier fantasmagorique dans l'histoire du cinéma.

45 ans après la sortie du film, Andrew Huff est donc le moteur de cette demande de reconnaissance des marches comme monument historique. Il a déclaré :

Lorsque des amis me rendent visite, je préfère les emmener ici plutôt qu'au Capitole ou à la Maison Blanche, surtout en ce moment. Les marches sont devenues une attraction touristique pour la ville.

Rendez-vous le 15 novembre prochain pour la décision du conseil !

 

Voir aussi

Énorme : la mère de Jonathan Cohen joue dans le film

Énorme : la mère de Jonathan Cohen joue dans le film

Dans son film "Énorme", Sophie Letourneur raconte avec un humour noir et sur un ton unique une grossesse non-désirée, sournoisement déclenchée par un homme au très fort désir de paternité. Pour ce film troublant, la réalisatrice mélange la comédie et le genre documentaire, en faisant appel à de véritables professionnels de la santé, des pianistes, un vrai chamane et même... la maman de Jonathan Cohen !