Les Sorcières d’Eastwick : quand George Miller insultait Cher au téléphone avant le tournage

Un appel particulièrement cruel

Les Sorcières d’Eastwick : quand George Miller insultait Cher au téléphone avant le tournage

Dans "Les Sorcières d’Eastwick", Jack Nicholson envoûte Michelle Pfeiffer, Susan Sarandon et Cher. Peu de temps avant le tournage, cette dernière a eu droit à un appel particulièrement violent du cinéaste George Miller, qui s’est déchaîné au téléphone.

Les Sorcières d’Eastwick : trois femmes pour un diable

Après avoir signé le sketch Cauchemar à 20 000 pieds pour le film La Quatrième dimension sorti en 1984, George Miller dévoile sa deuxième expérience hollywoodienne trois ans plus tard. Avec Les Sorcières d’Eastwick, le réalisateur de la quadrilogie Mad Max s’essaie de nouveau à la comédie fantastique. Cette fois-ci, les étranges événements ne se déroulent pas à bord d’un avion auquel s’accroche une terrifiante créature, mais dans une petite commune puritaine de Rhode Island.

À Eastwick, les quelques 7000 habitants mènent une existence tranquille, peut-être même un peu trop tranquille. Lassées de leur routine, Alexandra (Cher), Jane (Susan Sarandon) et Sukie (Michelle Pfeiffer) fantasment l’arrivée d’un homme capable de leur faire vivre une passion. Comme par magie, le souhait des trois amies est exaucé avec la venue de Darryl Van Horne (Jack Nicholson), qui vient d’acquérir un somptueux manoir situé non loin du village.

Les Sorcières d'Eastwick
Les Sorcières d'Eastwick ©Warner Bros. Pictures

Lubrique et grossier, cet individu riche et énigmatique parvient à envoûter les trois femmes. Tandis que leur amour libre dérange au sein d’Eastwick, Alex, Jane et Sukie se découvrent des pouvoirs à force de fréquenter Van Horne. Elles prennent néanmoins conscience de l’emprise diabolique qu’il exerce sur elles. Lorsqu’elles décident de se rebeller et de lui tourner le dos, Darryl voit rouge…

Veronica Cartwright, Richard Jenkins et Carel Struycken complètent la distribution de cette comédie féministe, adaptée du roman de John Updike. Avec Les Sorcières d'Eastwick, George Miller se moque férocement des tabous, aidé par ses quatre acteurs principaux qui s’en donnent à cœur joie.

Le violent coup de fil de George Miller

Dans ce récit d’émancipation, les trois héroïnes s’extirpent de leur condition imposée et des griffes du Malin à travers des situations délirantes. Au sein du trio, Alex est la première à craquer pour le répugnant Darryl Van Horne après un déjeuner pendant lequel il évoque à un rythme effréné ses considérations sexuelles et sa vision prétendument progressiste des femmes.

Quelques minutes après son arrivée dans le film, Jack Nicholson anéantit l’ambiance pudibonde régnant au sein du village. Face à l’acteur complètement déchaîné, Cher reste calme et élégante, jusqu’à ce que le pouvoir de séduction de ce diablotin surexcité finisse par l’emporter.

Les Sorcières d'Eastwick
Les Sorcières d'Eastwick ©Warner Bros. Pictures

Son calme, la comédienne oscarisée d’Éclair de lune le perd peu de temps avant le tournage, lors d’un échange téléphonique avec George Miller. Alors qu’elle vient de souffler sa quarantième bougie et qu’elle se réjouit de jouer dans Les Sorcières d’Eastwick, la chanteuse reçoit un appel du cinéaste. Lorsqu’elle décroche, Cher ne s’attend pas à subir les foudres du réalisateur, qui se montre particulièrement cruel. Interrogée par le Hollywood Reporter en 2018, la star raconte :

Il m’a dit : 'Je voulais juste t’appeler pour te dire que je ne veux pas de toi dans mon film. Jack Nicholson et moi pensons que tu es trop vieille et que tu n’es pas sexy'.

Se souvenant en riant des "larmes coulant sur son vieux visage", Cher poursuit :

J’avais le cœur brisé. Je voulais tellement faire ce film. Habituellement à Hollywood, si vous insultez quelqu’un, vous raccrochez. (George Miller) ne voulait pas raccrocher. Il tenait à tout me dire : 'Je déteste ta façon de marcher, je déteste ta façon de parler, je n’aime pas la couleur de tes cheveux, je n’aime pas tes yeux'.

La réponse de Cher

Face à ce déluge de méchanceté, l'actrice ne tarde pas à répondre :

Donc, j’étais là : 'OK, écoute enfoiré', ouais je lui ai dit ça. Je lui ai dit : 'Tu ne m’as pas trouvé au fin fond d’une caverne. J’ai été nommée aux Oscars pour Le Mystère Silkwood. Et j’ai reçu le Prix de la Meilleure actrice au Festival de Cannes pour Mask. Alors, au revoir !'

La comédienne ne précise pas la véritable raison de cet appel pour le moins surprenant. La collaboration avec le réalisateur a quoi qu’il en soit bien eu lieu. Lui-même interrogé par le Hollywood Reporter en 2016, George Miller revient sur sa carrière et notamment sur Les Sorcières d’Eastwick. Le cinéaste révèle alors deux conseils donnés par Jack Nicholson.

Le premier est de faire attention à ne pas être trop poli avec les producteurs, qui pourraient prendre sa gentillesse pour de la faiblesse. Le second est de leur laisser penser qu’il est "un petit peu dingue". Recommandations qu’il n’a visiblement pas manqué d’appliquer auprès de Cher.

 

Voir aussi

Incassable : qu'est devenu le projet

Incassable : qu'est devenu le projet "Incassable 2" ?

En 2000, juste après « Sixième Sens », M. Night Shyamalan réalise un autre de ses grands classiques avec « Incassable ». Avant que « Split » ne vienne au monde, le réalisateur voulait mettre en scène « Incassable 2 ». Voici ce qu'est devenu le projet.